Consultant – Analyse des conflits et leur impact sur les enfants au Mali - MALI EMPLOI

Consultant – Analyse des conflits et leur impact sur les enfants au Mali

Bamako
Publié il y a 6 mois

STAFF SERVICES recrute pour une agence des Nations unies au Mali pour une durée de 90 jours :

Un (01) consultant national pour appuyer l’analyse des conflits et leur impact sur les enfants au Mali pour Bamako avec des missions dans les régions de Mopti, Gao et Tombouctou. 

Contexte/Justification 

Depuis mars 2012, le Mali est rentré dans une spirale d’instabilité dont les signes avant-coureurs étaient entre autres la montée en puissance des revendications séparatistes et/ ou d’autonomie au Nord.

Ces revendications avaient progressivement fait place aux activités des mouvements des groupes armés non-étatiques (GANE) eux-mêmes accélérés par les évènements survenus en Libye en 2011.

A cette situation, s’est ajoutée en 2020, la pandémie de COVID-19 et la crise sociopolitique qui ont entraîné une récession de l’économie malienne et une accélération des dépenses publiques. Ce ralentissement économique a réduit l’effort du gouvernement dans la lutte de la réduction de la pauvreté, faisant basculer près d’un million de personnes dans la pauvreté.

En 2023, la situation humanitaire dans le pays demeure très préoccupante en raison de la persistance de la crise multidimensionnelle affectant particulièrement le nord, le centre et l’ouest du pays. Le HNO note que 8,8 millions de personnes sont dans les besoins (contre 3,6 millions en 2020), dont 54% d’enfants et 51 % de femmes. En outre, plus de 423 000 personnes étaient déplacées à l’intérieur du pays, dont 64 % d’enfants, 55 % de femmes et 2 % de personnes âgées. Dans la même année, le Mali a été classé dans la catégorie « faible » de l’IDH, se positionnant à la 186e place sur 191 pays et territoires.

La valeur de l’IDH du Mali était de 0,428. Les résultats de l’analyse des privations multidimensionnelles (MODA-2021) ont révélé que 91 % des enfants âgés de 0 à 17 ans souffraient d’au moins une privation et que 56 % d’entre eux étaient privés d’au moins trois dimensions.

Pour pallier aux différentes crises, le gouvernement du Mali et l’UNICEF ont adopté une nouvelle approche au travers de leur programme de coopération 2020-2024, fondée sur le cycle de vie (basée sur les tranches d’âge) et la mise en œuvre d’un ensemble intégré d’interventions ciblant les enfants les plus vulnérables et les plus difficiles à atteindre.

Ce programme de coopération Mali-UNICEF est aligné sur les priorités nationales relatives aux enfants, telles que définies dans le plan d’action de transition 2021-22, le CREDD 2019-2023, l’UNSDCF 2020-2024, l’agenda 2030 pour le développement durable et l’agenda 2063 de l’UA.

Il est également aligné sur la Stratégie intégrée des Nations unies pour le Sahel, le Plan stratégique et les Plans d’action pour le genre de l’UNICEF, ainsi que sur les priorités régionales en matière de résultats clés pour les enfants (KRC).

L’objectif de cette recherche est de soutenir l’UNICEF dans le développement de stratégies, de programmes, de partenariats et d’approches opérationnelles plus sensibles aux risques et aux conflits et les pistes envisageables dans le prochain CPD 2025-2029 pour soutenir la cohésion sociale, la consolidation de la paix, le maintien de la résilience, les questions de gestion sur la diversité, la mise en place des structures de paix et la mise en œuvre des ODD liés à l’enfance dans ces régions.

Objectif : 

L’objectif global de cette étude sur l’analyse des conflits et de leur impact sur les enfants est de renforcer la capacité de l’UNICEF à développer une approche fondée sur les risques et sensible aux conflits dans les six régions du Mali affectée par la crise.

Cette analyse permettra de fournir les évidences nécessaires pour soutenir les programmes, conformément aux rôles et mandats de l’UNICEF travaillant à travers ses différents piliers (soutien à l’aide humanitaire et à l’accès, droits de l’enfant, fourniture des services de base et soutien à la paix durable). L’analyse permettra à l’UNICEF de :

  • Mieux comprendre les causes profondes des conflits et les dynamiques changeantes dans les six régions sélectionnées, en tenant compte des différences de contexte et de relations de pouvoir
  • Examiner les impacts des conflits sur les enfants et les communautés dans ces régions • Identifier et analyser la nature des principaux acteurs de la gestion et résolution des conflits existantes dans les régions, y compris les capacités des institutions.
  • Analyser les risques, les déclencheurs de conflits et développer des scénarios contextuels pour chaque région.
  • Identifier les priorités et les besoins stratégiques actuels en matière de prévention, de cohésion sociale et de consolidation de la paix dans les six régions
  • Fournir des recommandations permettant d’améliorer l’engagement stratégique dans les régions, de renforcer les approches sensibles aux conflits/ne pas nuire et d’identifier les pistes envisageables pour la cohésion sociale, la consolidation de la paix, l’environnement protecteur pour les enfants et les interventions de prévention des conflits.

Principales taches : 

Le Consultant National travaillera en étroite collaboration avec le consultant International de la firme STRATMAN afin de fournir une analyse de qualité répondant aux objectifs susmentionnés.

Le rôle du Consultant National consistera à soutenir l’analyse du contexte national, conseiller sur l’interprétation des documents, appuyer la collecte de données et identifier les principales données à collecter. Principalement, le consultant national aura à :

a) Etablir une cartographie des partenaires clés pour les entretiens,

b) Conduire des consultations internes et externes avec les informateurs clés identifiés sur la dynamique des conflits présentes dans les régions (Bamako, Gao, Tombouctou, et Mopti)

c) Prendre des notes et transcrire les entretiens réalisés d) Analyser et interpréter les données primaires collectées et celles de la revue documentaire,

e) Préparer et présenter une synthèse des résultats à l’équipe d’UNICEF et les partenaires gouvernementaux concernés.

f) Élaborer un PPT et/ou une fiche d’information, ainsi que des réunions de restitution avec les jeunes et toutes les parties prenantes.

g) Élaborer et définir des recommandations et des domaines prioritaires pour l’engagement de l’UNICEF Mali, sur la base de l’examen de la documentation et des consultations internes et externes menées avec les principales parties prenantes.

h) Proposer des options pour la hiérarchisation et l’ordonnancement des questions et des points d’entrée et faciliter le processus de prise de décision. i) Formuler des recommandations à prendre en compte pour le prochain programme pays (2025-2029).

Méthodologie

L’analyse doit être conduite sous les standard internationaux et des Nations Unies pour effectuer des analyses de conflit en couvrant une analyse des causes profondes des conflits, des déclencheurs de conflit, de la cartographie des parties prenantes, de la dynamique des conflits et une analyse du processus du maintien de la paix.

La méthodologie globale doit s’appuyer sur les principales recommandations de la Note pratique de l’ONU sur l’analyse des conflits, Orientations des Nations Unies sur l’analyse des conflits et du développement(CDA) et Guide de l’UNICEF pour l’analyse des conflits, qui proposent des conseils pour analyser le rôle des services sociaux. L’analyse doit être sensible au genre et à l’âge, et doit donc suivre les recommandations fondamentales de l’Analyse de conflit sensible au genre d’ONU Femmes et Manuel des Nations Unies pour la jeunesse, la paix et la sécurité.

Un certain nombre d’analyses et de rapports de grande qualité sur le contexte malien ont été réalisés  tant par l’UNICEF que par ses partenaires – au cours des six dernières années.

Cette analyse de la dynamique des conflits devrait donc mettre l’accent sur la façon dont les événements des quatre dernières années ont eu un impact sur la vie des enfants, la situation socio-économique au Mali et ont affecté la dynamique des conflits, les relations entre les parties prenantes et les trajectoires politiques et de développement possibles. L’analyse prendra en considération la façon dont ces facteurs se manifestent dans chaque région, mais aussi entre les six régions et les autres régions continues du pays.

Elle devrait également prendre en compte la situation spécifique des femmes, des enfants, des Communautés déplacées et des jeunes. La recherche permettra également de comprendre les contraintes, les motivations et la capacité des différents acteurs dans le contexte actuel. La recherche portera donc également, dans la mesure du possible, sur les plans nationaux, régionaux et zonaux existants pour soutenir le développement, la stabilité et le redressement, en particulier dans ces six régions touchées par le conflit.

Collecte de données primaires :

La collecte de données primaires prendra la forme, entre autres, d’entretiens avec des informateurs clés et de discussions de groupe avec des parties prenantes (représentants du gouvernement, membres de conseils régionaux, organisations de la société civile, anciens, groupes religieux, femmes et jeunes), des acteurs locaux ayant une connaissance approfondie des développements récents (chercheurs, universitaires, etc.), des entités des Nations unies et des partenaires – dans les six régions. La consultation sera structurée sous la forme de séances plénières et de sessions de travail en groupe, ventilées par âge et par sexe. Les participants devront identifier les questions, les stratégies, les opportunités et les priorités en matière de consolidation de la paix, de cohésion sociale et de gestion de la diversité dans les régions. Les entités des Nations unies participant à cette analyse faciliteront l’accès aux informateurs clés avec les principales parties prenantes et les discussions de groupe.

Collecte de données secondaires :

Les données collectées pour cette recherche prendront la forme d’une étude documentaire de sources secondaires, y compris les analyses existantes des conflits, des risques et de la situation socio-économique, les analyses participatives du contexte et d’autres données pertinentes disponibles à l’UNICEF, l’ONU et les partenaires ; les politiques et programmes pertinents

des gouvernements nationaux et sous-nationaux ; les stratégies, politiques et documents de programme de l’UNICEF et de l’ONU ; et les bases de données existantes sur les incidents de conflit de l’équipe de gestion des conflits et de l’UNDSS).

Questions clés à couvrir : 

  • Identification et cartographie des conflits, des tendances et des modèles de tensions sociales et politiques dans les six régions.
  • Identification et cartographie des acteurs clés dans la gestion/résolution des conflits dans chaque région (à définir, mais incluant les femmes et les jeunes) – leurs visions du monde (y compris leurs points de vue sur la manière dont le pays est gouverné), leurs récits, leurs motivations et leurs relations (y compris une analyse de l’économie politique des principales parties prenantes).
  • Analyse des perceptions des principales parties prenantes dans chaque contexte sur les conflits, les lignes de fracture et les trajectoires futures de chaque région.
  • Analyse des causes profondes et immédiates des différents conflits dans chaque région, ainsi que de la dynamique des conflits et de leur impact sur les enfants, les adolescents et les jeunes.
  • Cartographie des interventions en cours en matière de consolidation de la paix et de cohésion sociale menées par les Nations unies et leurs partenaires.
  • Une série de considérations sur la voie à suivre pour l’engagement de l’UNICEF, y compris des points d’entrée pour : le renforcement de la sensibilité aux conflits ; la cohésion sociale, la prévention des conflits et la consolidation de la paix ; l’amélioration de l’accès humanitaire ; la surveillance des droits de l’enfant et des droits de l’homme et des violations graves des droits de l’enfant et de la violence à l’égard des femmes.
  • Élaborer un ensemble de scénarios et de risques possibles pour chaque région, y compris des suggestions sur la manière de suivre l’évolution de ces risques.
  • L’identification et la cartographie des capacités des acteurs étatiques et non étatiques opérant dans les régions.

Le consultant devra également contribuer à l’organisation d’un atelier de validation des résultats.

Durée estimée de la consultance : 

La durée de la consultance sera de 90 jours à compter de la date de la signature du contrat. Le consultant devra rencontrer les parties prenantes à Bamako pour des consultations et se rendre dans les régions pour la collecte de données. Tous les frais liés au voyage et à l’indemnité journalière de subsistance seront couverts par l’UNICEF.

Livrables attendus :

Les livrables attendus de la consultance sont les suivant :

Taches Livrables Mois-1 Mois-2 Mois-3

Étape de préparation – 30 % ou rémunération (niveau d’effort d’environ 20 jours)

  • Produire une cartographie des informateurs clés pour les entretiens et les outils nécessaires à la collecte des données (Guide d’entretien, questionnaire, etc.)Base des données et outils de collecte disponible X
  • Conduire des consultations internes et externes avec les informateurs clés identifiées sur la dynamique des conflits présentes dans les régions
  • Rapport synthèse de la tenue des consultations

Étape d’exécution – 50 % de la rémunération (niveau d’effort d’environ 50 jours)

  • Appuyer l’analyse et l’interprétation les données primaires collectées et celles de la revue documentaire,
  • Présentation des résultats préliminaires
  • Préparer et présenter une synthèse des résultats à l’équipe d’UNICEF et les partenaires gouvernementaux concernés.
  • Presentation ppt

Étape de finalisation – 20 % de la rémunération (niveau d’effort d’environ 20 jours)

  • Élaborer et définir des recommandations et des domaines prioritaires pour l’engagement de l’UNICEF Mali, sur la base de l’examen de la documentation et des consultations internes et externes menées avec les principales parties prenantes.
  • Draft rapport final
  • Contribuer à la rédaction du rapport final et rapport de synthèse soumis et approuvés
  • Rapport final et note de synthèse

90 Days

  • Protection des données
  • Protection des enfants

Ce projet/mission est-il considéré comme « Rôle à risque élevé » du point de vue de la protection de l’enfance ?

Oui Non

Si Oui, cochez toutes les cases Oui ci-dessous :

Si oui, veuillez indiquer le nombre d’heures/mois de contact interpersonnel direct avec les enfants, ou de travail à proximité immédiate de ceux-ci, avec une supervision limitée par un membre du personnel plus expérimenté

Accès aux données d’enfants Oui Non

Si oui, veuillez indiquer le nombre d’heures/mois de manipulation ou de transmission d’informations personnelles identifiables d’enfants (nom, carte d’identité nationale, données de localisation, photos)

Des entretiens et des discussions de groupe seront organisés par le consultant en étroite collaboration avec le personnel de l’UNICEF et ceux du gouvernement. Les jeunes (15 à 24 ans) participeront à des entrevues et à des discussions de groupe. Pour les moins de dix-huit ans, un formulaire de consentement sera signé par leurs parents ou tuteurs, et les entretiens se dérouleront en leur présence.

Le temps estimé de cette activité est d’environ 3 heures de toute la période de consultation.

Les politiques sur la protection des données personnelles (politique nationale et celles de l’UNICEF) seront appliquées à cette consultation et garantiront que les informations personnelles sur les participants à cette étude (y compris les jeunes) ne seront pas collectées et stockées par le consultant. Plus amples informations sont disponibles dans les liens suivants : Enfant protégeant SharePoint et

FAQ et mises à jour sur la protection de l’enfance

Supervision

Le consultant rapportera directement au chef de la section PME. Pour le travail au quotidien, il/elle travaillera en étroite collaboration avec le consultant International de la firme STRATMAN pour produire les principaux livrables de l’étude.

Paiement

Le paiement des honoraires professionnels sera basé sur la soumission des livrables convenus en lien avec les rapports d’activités ci-dessus. L’UNICEF se réserve le droit de retenir le paiement si les livrables soumis ne sont pas conformes à la norme requise ou en cas de retard dans la soumission des livrables de la part du consultant. Livrables Pourcentage de payement

Livrables 1 et 2 30%

Livrables 3 et 4 50%

Livrables 5 et 6 20%

Total 100%

Qualifications et Experiences :

Le consultant national doit répondre au minimum aux critères suivants :

Qualifications académiques : Diplôme universitaire supérieur en prévention des conflits et consolidation de la paix, droit, développement international, politique publique ou autres domaines pertinents des sciences sociales.

Expériences:

  • Minimum de 5 ans d’expérience pertinente dans les enquêtes, l’analyse des conflits, la consolidation de la paix, la prévention et la gestion des conflits, le droit et les domaines connexes ;
  • Expérience de travail auprès des institutions étatiques et des structures de sécurité au niveau national, y compris les organes de surveillance ;
  • Solide compréhension des enquêtes, de l’analyse des conflits et des problèmes de consolidation de la paix et des solutions pour promouvoir et maintenir la paix ;
  • Une expérience de travail avec les Nations Unies est souhaitable ;
  • Expérience et expérience avérées dans l’analyse, les méthodologies d’évaluation et la rédaction de rapports de recherche analytique et de cycle de gestion de proje
  • Solide expérience dans la conception, le suivi et l’évaluation de projets de développement
  • Une expérience dans des environnements de crise et de post-crise est essentielle ;
  • Expérience dans les compétences de recherche et de présentation facilitées ;
  • Capacité à diriger la conception et la mise en œuvre de l’analyse de la paix et des conflits
  • Excellentes compétences en rédaction, expression orale et communication en anglais
  • Excellente gestion du temps et capacité à produire des résultats dans les délais convenus.
  • Capacité à travailler de manière transparente dans un environnement multiculturel
  • Connaissance pratique approfondie des questions programmatiques concernant la transition de la crise à la reprise/résilience
  • Solide connaissance des opérations et de la programmation des Nations Unies dans les pays,

Estimated Consultancy fee Honoraire

  • Mensuel
  • Voyage national (veuillez inclure le en particulier dans les situations de conflit et de crise
  • Une compréhension du contexte politique et économique actuel en Éthiopie
  • Compréhension de la région, de l’histoire et des cultures, et des conditions économiques
  • Solide connaissance du développement économique communautaire et des questions et approches liées à la pauvreté
  • Compétence en rédaction de rapports analytiques,
  • Excellentes compétences en communication et en relations interpersonnelles
  • Capacité à travailler sous pression et à se déplacer sur plusieurs sites dans des endroits éloignés
  • Bonnes compétences participatives, y compris la capacité de favoriser la constitution d’équipes et d’animer des réunions ou des ateliers.
  • Aptitude à travailler en harmonie avec des personnes d’origines culturelles différentes.

Valeurs et compétences requises de l’UNICEF

Valeurs fondamentales

  • Bienveillance
  • Respect
  • Intégrité
  • Confiance
  • Responsabilité

Compétences linguistiques :

Maîtrise de l’anglais avec d’excellentes compétences écrite et orale. La maîtrise du français ou d’une autre langue parlée au Mali est un atout.

Critères d’évaluation

A) Évaluation technique (maximum 70 points)

La sélection des candidats sera basée sur une analyse cumulative selon le scénario suivant :

  • Conforme/acceptable,
  • Avoir reçu la note la plus élevée parmi un ensemble prédéterminé de critères techniques et

financiers pondérés spécifiques à la sollicitation. A cet égard, le poids respectif des propositions est de :

  1. Le pondération des critères techniques est de 70 %
  2. La pondération des critères financiers est de 30

Les dossiers de candidatures doivent parvenir  à info@staffml.com au plus tard le 10 septembre 2023 à 16H00.  

NB : Seuls, les candidats retenus, seront contactés pour une interview

Caractéristiques de l'emploi

Catégorie emploi

CDI

Postuler en ligne

A propos de Mali emploi

Maliemploi.org offre des services et programmes spécialisés pour
répondre à vos besoins en matière d’emploi. Que vous ayez un emploi, soyez sans emploi, commenciez votre carrière Vous êtes une entreprise et vous cherchez un talent ? Recrutez mieux, plus vite et moins cher. Nous avons une base de données fournies pour mieux recruter vos futurs employés. Vous êtes candidat ? Misez sur le digital. Les consultants vous présentent chaque jour de nouvelles opportunités. Vous êtes à un clic de votre prochaine évolution professionnelle.

Tel: +223 71 46 83 66 / 79 50 87 13 

Adresse email : emploi@maliemploi.org

Faladiè  – Banankabougou Centre commercial – Immeuble Diabali Transit 2ème étage en face de la Cour Suprême du Mali  

Global Media 2022©

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page