OIM MALI recrute un consultant - MALI EMPLOI

OIM MALI recrute un consultant

Bamako
Publié il y a 6 mois

TERMES DE REFERENCES :
Consultant(e) pour le renforcement des capacités de cadres de concertation et
mécanismes de résolution de conflits communautaires de la commune de Tessit en
techniques de médiation, de prévention et gestion des conflits
Titre du poste : Consultant(e) pour le renforcement des capacités de cadres de concertation et
mécanismes de résolution de conflits communautaires de la commune de Tessit en techniques
de médiation, de prévention et gestion des conflits
Référence Code : CT-14-2023
Lieu d’affectation : Gao
Date de prise de fonction : Dès que possible
Durée : 3 jours
Date limite de soumission : 15 août 2023
I. RAPPEL DU CONTEXTE ET JUSTIFICATION
La transhumance transfrontalière est une occupation courante dans la région du Liptako-Gourma
: elle est constatée à des degrés divers dans tous les pays de la région, et contribue de manière
significative aux moyens de subsistance dans la région ainsi qu’au maintien des écosystèmes, au
cœur de leur pratique, la valorisation durable de la végétation et une gestion adaptative des
ressources. Une multitude de facteurs (notamment l’insécurité, l’évolution des conditions
environnementales, les restrictions croissantes sur les mouvements transfrontaliers et les
changements de politique agricole) ont considérablement modifié les schémas de mobilité de la
transhumance, les rendant plus imprévisibles et irréguliers.
Les localités frontalières de la région du Liptako-Gourma à cheval entre le Mali, le Burkina-Faso
et le Niger, sont les plus affectées par cette insécurité grandissante et font l’objet d’une attention
particulière de la part des dirigeants des trois pays que des partenaires aux développements.
Parmi les conflits communautaires, les conflits agriculteurs/éleveurs affectent la cohésion sociale
et compromettent la recherche d’une paix durable dans la région du Liptako-Gourma.
L’agriculture et l’élevage, principaux moyens de subsistance des populations de la région, sont
vulnérables au changement climatique, à la dégradation des ressources naturelles et à
l’insécurité.
Les rivalités entre agriculteurs et éleveurs en matière d’accès aux terres, à l’eau et aux pâturages
sont sources de conflits communautaires et de fragilité de la transhumance. La méconnaissance
et/ou le non-respect des textes aussi bien nationaux, régionaux qu’internationaux régissant
l’accès aux ressources naturelles par les différents acteurs constituent d’autres facteurs de
conflits. A cela, s’ajoutent l’insuffisance ou l’absence d’infrastructures spécifiques dédiées au
pastoralisme dans les zones transfrontalières ou le long des couloirs de transhumance, la
faiblesse des cadres de coopération transfrontalière et l’absence d’un mécanisme d’alerte
précoce allant au-delà des mécanismes locaux ou nationaux pour prendre en charge les facteurs
et les déclencheurs de conflits. C’est dans ce contexte que la FAO et l’OIM avec le financement
du Fonds de la Consolidation de la Paix (PBF) et en coordination avec les gouvernements du
Burkina, du Mali et du Niger ont bénéficié de la deuxième la Phase du projet « Promotion d’une
transhumance pacifique dans la région du Liptako-Gourma », Mali– Burkina-Faso – Niger de
février 2023 à février 2024 afin de contribuer aux efforts de renforcement de la résilience des
acteurs et la cohésion sociale en lien avec les politiques nationales des trois pays.
Aussi, pour l’opérationnalisation des activités communautaires de cadres de concertation et des
mécanismes de résolution de conflits afin de mieux prévenir et gérer les conflits cycliques dans
la commune de Tessit particulièrement dans la zone des trois frontières (Mali, Burkina et Niger).
Le défi est d’arriver à une opérationnalisation des institutions communautaires de gestion de
conflits autour des ressources naturelles existantes d’une part, et de créer un climat de confiance
entre les populations et les institutions à travers l’interprétation et la mise en application des lois
et mesures en vigueurs d’autre part.
La formation sera animée par un consultant expert en prévention et gestion de conflit
communautaire sur une période de 03 jours.
Elle verra la participation des membres des cadres de concertation et mécanismes de résolution
des conflits communautaires de la commune de Tessit (Femmes et jeunes), et les points focaux
du projet de l’OIM, FAO et TASSAGHT.
II. OBJECTIF GENERAL
L’objectif global de cette formation est de renforcer les capacités des membres des cadres de
concertation et mécanisme de résolution des conflits communautaires de la commune de Tessit,
cercle du cercle d’Ansongo (Gao) en technique de médiation, de prévention et gestion des
conflits.
De façon spécifique, il s’agira de :
• Outiller les membres des cadres concertation et mécanismes de prévention de gestion de
conflit sur les techniques d’analyse et de diagnostic des conflits autour des ressources naturelles
;
• Impliquer les membres des cadres de concertation et mécanismes de résolution dans la
prévention et la transformation des conflits,
• Développer les capacités des membres des cadres de concertation de Tessit (Gao) sur les
techniques et outils de médiation, de négociation et résolution ;
• Recycler les acteurs communautaires sur la prévention et transformation des conflits et
l’engagement.
III. RESULTATS ATTENDUS
• Les membres de cadre de concertation et les mécanismes traditionnels de prévention et de
gestion des conflits sont outillés en technique de médiation, de prévention et gestion des
conflits.
• Les participants pourront répondre et valoriser les acquis dans leurs communes en vue de la
promotion d’une transhumance pacifique.
• Les membres des cadres de concertation, les sociétés civiles et les mécanismes traditionnels
de prévention et de gestion des conflits règlent les conflits communautaires à travers une
approche sensible aux conflits de façon constructive.
IV. LES PARTICIPANTS
• Interne : les participants internes sont aux nombres de 3 composés des points focaux du projet
au sein de l’OIM, FAO et TASSAGHT.
• Externe : les participants externes sont aux nombres de 30, dont 10 à Gao et 20 de Tessit issus
des membres des cadres de concertation à travers les sociétés civiles, les clubs Dimitra FAO et
des Femmes et jeunes leaders de la commune de la commune Tessit.
V. METHODOLOGIE
La formation sera facilitée par un consultant expert de la thématique. La méthodologie de travail
sera participative, basée sur les exercices pratiques, des travaux de groupe et la projection de
présentation. La logistique sera assurée par l’OIM. Dans le cadre du module qui sera soumis par
le formateur développera en détails les techniques d’animation qu’il préconise.
VI. QUALIFICATIONS ET EXPERIENCES
• Diplôme d’une maîtrise en sciences sociales et d’autres domaines complémentaires ;
• Avoir au moins 5 ans d’expérience progressive dans le renforcement des capacités des
adultes en prévention et gestion des conflits communautaires en lien avec la transhumance ;
• Expérience de travail avec des organisations Internationales dans l’élaboration des modules
de formation sur la consolidation de la Paix ;
• Expérience dans la coordination avec des différentes parties prenantes dans le domaine de
résolution des conflits communautaires ;
• Bonne compétence interpersonnelle pour établir et maintenir de bonnes relations avec les
différentes parties prenantes pour le bon déroulement de l’atelier.
VII. INSTRUCTIONS DE SOUMISSION
Les candidats devront soumettre un dossier complet incluant :
• Un CV détaillé, décrivant l’expertise et l’expérience du Consultant ;
• Une lettre de motivation ;
• Trois références professionnelles.
Tous les dossiers de candidatures avec les documents énumérés ci-dessus scannés et joints
doivent être envoyés en version électronique à iommaliapplications@iom.int au plus tard le 15
août 2023, en mentionnant la référence CT-14-ML-2023
NB : Seuls les candidats présélectionnés seront contactés.
Période d’annonce : Du 08 au 15 août 2023

Caractéristiques de l'emploi

Catégorie emploi

CDD

Postuler en ligne

A propos de Mali emploi

Maliemploi.org offre des services et programmes spécialisés pour
répondre à vos besoins en matière d’emploi. Que vous ayez un emploi, soyez sans emploi, commenciez votre carrière Vous êtes une entreprise et vous cherchez un talent ? Recrutez mieux, plus vite et moins cher. Nous avons une base de données fournies pour mieux recruter vos futurs employés. Vous êtes candidat ? Misez sur le digital. Les consultants vous présentent chaque jour de nouvelles opportunités. Vous êtes à un clic de votre prochaine évolution professionnelle.

Tel: +223 71 46 83 66 / 79 50 87 13 

Adresse email : emploi@maliemploi.org

Faladiè  – Banankabougou Centre commercial – Immeuble Diabali Transit 2ème étage en face de la Cour Suprême du Mali  

Global Media 2022©

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page