Conseiller Autonomisation Economique des Femmes et en Egalité des Genres – MALI EMPLOI

Conseiller Autonomisation Economique des Femmes et en Egalité des Genres

Bamako
Publié il y a 3 semaines

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D’UN(E) CONSEILLER(E) AUTONOMISATION ECONOMIQUE DES FEMMES ET EN ÉGALITÉ DES GENRES 

Contexte

Le projet Femmes et Enfants dans les communautés minières Artisanales « FEMA », financé par Affaires mondiales Canada (AMC), est mis en œuvre par Cowater dans le cercle de Keniéba, région de Kayes. Il a pour principal objectif le développement économique et humain des communautés minières artisanales ; et cela à travers l’épanouissement économique des femmes et le bien-être des enfants sur les sites d’orpaillage. Ledit projet est structuré autour de trois composantes, à savoir :

  • Le volet économique : relatif à l’amélioration des indicateurs économiques des femmes travaillant sur les sites d’orpaillage ; et par ricochet le développement économique des communautés minières dans le cercle de Keniéba ;
  • Le volet social : vise à soustraire les enfants et les adolescents des activités minières artisanales en facilitant soit leur réinsertion dans les établissements scolaires et/ou en leur proposant des formations qualifiantes dans les filières techniques porteuses d’emplois ;
  • Le volet gouvernance : facilite une meilleure gestion de l’exploitation minière artisanale en renforçant les capacités techniques des autorités ; ainsi que l’adoption de procédures et d’approches pour atténuer les externalités de l’exploitation minière artisanale dans les communes de Keniéba.

Au Mali, les activités d’orpaillage sont dominées par les hommes qui détiennent principalement les autorisations d’exploitation auprès des instances coutumières (même si le code minier en vigueur donne cette prérogative aux communes rurales). L’implication des femmes se fait dans la réalisation des tâches de transport, lavage des minerais et matières extraites ainsi que l’exécution d’autres activités connexes avec un niveau de pénibilité élevé. Cependant les femmes représentent la frange sociale la plus pauvre de la communauté́ rurale minière compte tenu des contextes socioculturels et même économiques.

Le présent projet vise à contribuer à l’autonomisation économique des femmes et à l’augmentation de leurs revenus dans les zones minières du cercle de Keniéba. Cela sous-entend, une meilleure prise en compte des questions d’égalité des genres au niveau des politiques nationales minières et une plus grande intégration des femmes dans le secteur minier (industriel et artisanal). A cet effet, le projet procède au recrutement d’un(e) expert(e) pour assurer la mise en œuvre du volet 1100 et assurer le respect de la dimension genre dans toutes les composantes du projet, en cohérence avec les principes de Cowater et les exigences relatives à la Politique d’aide internationale féministe (PAIF) du Canada.

Description du poste

Le/la candidat-e retenu sera basé à Bamako avec de fréquentes missions à Kenièba (zone d’intervention du projet). Il/elle assurera la mise en œuvre des activités relevant de ses responsabilités, en particulier :

Autonomisation Économique des femmes (volet 1100), traitant de la prospérité économique ainsi que du bien-être des femmes et des adolescentes. A ce titre, le poste nécessite une excellente connaissance à la fois du contexte local en ce qui concerne la situation des femmes ; et des dynamiques en place sur les sites miniers artisanaux. La personne retenue devrait donc justifier des notions dans les domaines tels que l’entreprenariat féminin, le leadership, l’éducation financière et la finance inclusive ainsi que le développement des organisations (plus particulièrement des groupements de femmes).

Le/la titulaire du poste aura la responsabilité d’assurer la liaison entre le projet et les parties prenantes, notamment de la composante Économique (1100) à savoir : les organisations féminines, les organisations de la société civile (OSC) travaillant sur la thématique, les institutions de micro-crédits, les départements et démembrements de l’État en charge des questions d’autonomisation des femmes, les entreprises minières et toute autre organisation ayant le même champ d’interventions.

Égalité des Genres, en assurant le respect de la parité femme-homme ainsi que l’intégration de la dimension genre dans toutes les composantes et activités du projet. Pour ce faire, elle/il est responsable d’assurer la prise en compte et la transversalité du genre dans toutes les activités du projet, de même que de la mise en œuvre d’activités spécifiques à la stratégie genre du projet.

La communication représente un aspect central des activités du projet FEMA, plus particulièrement dans le cadre de la collaboration avec les groupes cibles (groupements féminins), ainsi le/la détenteur/trice du poste doit disposer d’une bonne capacité rédactionnelle et oratoire.

Responsabilités :

Sous la supervision directe du Chef d’Équipe, le/la Conseiller/conseillère en Autonomisation Économique des Femmes est responsable de la mise en œuvre des activités du projet liées à la capacitation technique ainsi que l’épanouissement des femmes sur le plan économique au niveau des sites d’orpaillage / zones minières et à Bamako. Pour ce faire, le/la candidat-e assurera, entre autres, les tâches suivantes :

Autonomisation Économique des Femmes (AEF)

  • Participation active à la conception et à la mise en œuvre de toutes les activités d’analyse des besoins, de formalisation des femmes et de formation des groupements féminins ;
  • Contribution dans le cadre de l’identification et le développement de la cartographie des associations, groupements féminins susceptibles d’intégrer les groupes cibles/bénéficiaires du projet ;
  • Appui pour l’analyse et ou le diagnostic institutionnel des groupements féminins dans la zone ;
  • Réaliser le profilage économique analytique en vue d’identifier les opportunités économiques alternatives pour les femmes ;
  • Cartographier les offres de services pour la formation professionnelle des jeunes filles et des garçons ;
  • Explorer la possibilité de mise en place des champs communautaires intégrés en vue de développer l’agropastoralisme résilient ;
  • Contribution pour l’adoption des approches et méthodes d’interventions en fonction des spécificités de chaque groupe d’acteur ;
  • Coordination et organisation des activités de formation, des ateliers, séminaires et autres évènements de la composante Économie «1100» du projet ;
  • Facilitation de la mise en œuvre des synergies entre les différents acteurs de la composante, groupements / coopératives de femmes ;
  • Coordination des activités de création des coopératives ; et/ou de la formalisation des associations féminines ;
  • Participation aux activités de collecte des données sur la situation économique des femmes ; ainsi qu’à la réalisation des études sur la thématique ;
  • Participation à l’élaboration du plan de travail et des différents rapports ;
  • Toute autre tâche connexe jugée nécessaire par le chef d’équipe dans le cadre du projet FEMA. 

Égalité des Genres 

  • Participer activement à la rédaction des plans de travail annuels et des rapports périodiques d’avancement du projet et s’assurer de la prise en compte du genre afin d’atteindre les résultats escomptés ;
  • Assurer l’appropriation des concepts et exigences liées à la prise en compte de l’EG par les autres membres de l’équipe de mise en œuvre ;
  • Collaborer avec les membres de l’équipe et les partenaires pour l’élaboration de stratégies facilitant l’intégration de l’EG dans leurs activités du projet ;
  • Participer à la réalisation des études portant sur la situation des femmes et des adolescentes dans le secteur minier, en appuyant la recherche documentaire, en mobilisant les acteurs ;
  • Favoriser les synergies entre les différentes parties prenantes œuvrant à l’amélioration de la situation économique des femmes et le bien-être des enfants en zone minière, notamment par le biais d’animation d’ateliers pour les partenaires institutionnels, les coopératives de femmes, et les enfants du cercle de Kenièba ;
  • Coordonner l’intégration de l’EG dans diverses activités du projet pour favorsier des changements postiifs en faveur du respect accru des droits des femmes et adolescentes et du reforcement de leur pouvoir d’agir ;
  • Coordonner le travail sur les masculinités positives pour favoriser l’engagement des hommes à l’EG dans les milieux miniers artisanaux ;
  • Accompagner les organisations féminines dans le cadre de leur formalisation et dans la mise en œuvre de certaines de leurs activités dans le cadre du projet FEMA ;
  • Renforcer les capacités des membres du comités de lutte contre le VBG
  • Définir les mécanismes d’alerte précoce des incidences de violences sexuelles et sexistes ;
  • Élaborer des stratégies et des approches efficaces pour l’intégration du genre dans le code minier et ou dans les textes de lois du secteur minier artisanal ;
  • Coordonner et/ou participer à des consultations locales et au déploiement de formations ;
  • Contribuer à l’élaboration et au déploiement de l’analyse comparative entre les sexes (ACS+) du projet ;
  • Contribuer à l’élaboration de la stratégie EG du projet, et en assurer la mise en œuvre, le suivi et la mise à jour ;
  • Effectuer le suivi continu des défis et leçons apprises en matière d’EG avec la personne responsable de l’EG au siège ;
  • Appuyer l’élaboration et la révision des rapports afin de rendre compte de l’avancement des résultats et des enjeux relatifs à la prise en compte des mesures d’atténuation des inégalités de genre identifiés ;
  • Veiller à l’intégration de l’EF dans les termes de références, les plans de travail et les outils de travail de l’équipe et des partenaires du projet ;
  • Toute autre tâche connexe jugée nécessaire par le chef d’équipe dans le cadre du projet FEMA. 

Profil recherché : 

Avoir un diplôme universitaire (BAC+5) en sciences sociales (Sociologie ; Anthropologie, études sur le genre…) développement rural ou sciences agricoles ou autre formation comparable, avec un minimum de 5 ans d’expérience professionnelle, soit un diplôme universitaire (BAC+3) avec un minimum de 10 ans d’expérience professionnelle dans le domaine de développement socioéconomique et de l’égalité de genre ou domaine semblable. 

Compétences et Expériences : 

Compétences spécifiques

  • Avoir entre 5 et 10 ans d’expérience professionnelle dans le domaine du développement économique, du développement rural, de la promotion de l’égalité de genre ;
  • Capacité prouvée de travail dans une équipe multiculturelle et multidisciplinaire ;
  • Connaissance et maitrise des méthodes et techniques de formation des adultes ;
  • Connaissance des problématiques Genre liés au secteur minier artisanal (bonne maitrise des récentes évolutions sur le plan national des thématiques Genre et de la politique nationale Genre du Mali) ;
  • Fortes compétences en gestion axée sur les résultats ;
  • Avoir une expérience professionnelle dans la mise en place des activités génératrices de revenus (AGR) pour les femmes en milieu rural ;
  • Connaissance des mécanismes de soutien et de formalisation des coopératives et associations féminines du secteur minier artisanal ;
  • Avoir des connaissances sur les violences basées sur le genre (VBG)
  • Avoir une connaissance de la Politique d’aide internationale féministe du Canada et avoir travaillé sur des projets financés par le Canada : un atout ;
  • La connaissance du cercle de Kenièba serait également un atout. 

Compétences générales :

  • Capacité à travailler avec une équipe pluridisciplinaire et des équipes de consultants internationaux et locaux pour obtenir des résultats ;
  • Bonne capacité de réflexion stratégique et de planification ;
  • Aptitudes et disponibilité à travailler en équipe ;
  • Avoir un esprit d’initiative et une excellente capacité de communication avec différents acteurs et d’excellentes compétences en matière de négociation ;
  • Capacité d’analyse et de Reporting : capable d’identifier les problèmes et les solutions possibles à court et à long terme, capable de les présenter clairement dans un rapport ;
  • Avoir une excellente maîtrise de Microsoft office (Word, Excel, Power Point, Outlook), les outils collaboratifs (google drive, one drive) et les outils de communication (Skype, Teams, Zoom, etc..).

Connaissances linguistiques :

  • Maîtrise du français écrit et parlé exigée ;
  • La connaissance d’autres langues locales de la localité, constituera un atout. 

Procédure et Méthode de Sélection : 

Les dossiers de candidature devront comprendre les documents suivants :

  • Une lettre de motivation adressée au chef d’équipe du projet FEMA ;
  • Un Curriculum Vitae détaillé ;
  • Les copies des diplômes et des attestations/certificats de travail figurant sur le CV.

Les candidatures d’intérêt doivent être envoyées à l’adresse suivante : info.fema@cwifema.com au plus tard le 20 septembre 2022 à 15h00.

Seules les candidatures retenues seront contactées par l’équipe.

Caractéristiques de l'emploi

Catégorie emploi

CDD, finance et projet

Postuler en ligne

A propos de Mali emploi

Maliemploi.org offre des services et programmes spécialisés pour
répondre à vos besoins en matière d’emploi. Que vous ayez un emploi, soyez sans emploi, commenciez votre carrière Vous êtes une entreprise et vous cherchez un talent ? Recrutez mieux, plus vite et moins cher. Nous avons une base de données fournies pour mieux recruter vos futurs employés. Vous êtes candidat ? Misez sur le digital. Les consultants vous présentent chaque jour de nouvelles opportunités. Vous êtes à un clic de votre prochaine évolution professionnelle.

Tel: +223 71 46 83 66 / 79 50 87 13 

Adresse email : emploi@maliemploi.org

Faladiè  – Banankabougou Centre commercial – Immeuble Diabali Transit 2ème étage en face de la Cour Suprême du Mali  

Global Media 2022©

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page