travailleur psychosocial

travailleur psychosocial

11 novembre, 2019

Spread the love
 

Informations préliminaires sur le poste

 

Intitulé du poste travailleur psychosocial
Pays & base d’affectation MALI-BANKASS
Rattachement hiérarchique Responsable Technique sante
Création / Remplacement CREATION
Durée de la mission 08 mois
Salaire fixé selon la grille PUI Selon le profil  
Nombre de poste ouvert : Un (1)
 

Informations générales sur la mission

 

Contexte
Première Urgence Internationale est une Organisation Non Gouvernementale de solidarité internationale, à but non lucratif, apolitique et laïque. L’ensemble de ses personnels se mobilise au quotidien pour couvrir les besoins fondamentaux des victimes civiles mises en péril, marginalisées ou exclues par les effets de catastrophes naturelles, de guerres et de situations d’effondrement économique. L’objectif est d’aider les populations déracinées dans l’urgence, tout en leur permettant de regagner rapidement autonomie et dignité. L’association mène environ 250 projets par an, dans les domaines de la sécurité alimentaire, la santé, la nutrition, la réhabilitation d’infrastructures, l’eau et l’assainissement et la relance économique. PUI intervient en appui à près de 3 millions de personnes dans 19 pays, en Afrique, en Asie, au Moyen-Orient, dans le Caucase et en France.

PUI est présente sur l’ensemble des crises qui touchent le Sahel, et ce depuis de nombreuses années : crise du lac Tchad avec des missions au nord-est du Nigeria et au nord-Cameroun, conséquences de la guerre au Darfour avec une mission à l’est du Tchad (depuis laquelle des évaluations ont été menées autour du Lac Tchad en 2016) et plus récemment crise migratoire avec une mission en Libye depuis 2017.

PUI a depuis 2013 une mission au Mali dans les régions de Gao et Kidal où l’organisation met en œuvre une approche intégrée permettant la prise en charge sanitaire et nutritionnelle des populations affectées par la crise. Le volet médical est complété par plusieurs projets transverses de réhabilitation des structures (électricité, adduction d’eau…)

En réponse à la dégradation progressive de la situation dans les régions du centre, PUI a décidé, en parallèle, de ses activités dans le Nord, de mettre en œuvre des activités visant à restaurer l’accès à la santé des populations vulnérables présentes dans le centre du pays. Ainsi en mai 2019, afin d’apporter une assistance d’urgence en santé et en nutrition aux populations vulnérables du centre, PUI a ouvert une base à Bankass dans la Région de Mopti.

Dans le cadre de l’ouverture de sa nouvelle base, PUI cherche un (01)  Travailleur Psychosocial  pour mettre en œuvre ses activités dans le Cercle de Bankass.

 
 

Description du poste

 

Objectif global
Sous la responsabilité directe du Responsable Technique Santé, le ou la Travailleur Psychosocial est en charge du suivi , de l’assistance et orientation des victimes de violence sexuelles et de VBG vers les structures spécialité/centre de santé dans le cadre de la mise en œuvre du volet protection du projet par Première Urgence Internationale (PUI) dans le District sanitaire de Bankass, dans la Région de Mopti au Mali.
 

Responsabilités et champs d’actions

4   Suivi des programmes : Il/Elle s’assure de la bonne mise en œuvre et du suivi des activités de protection sous sa responsabilité. Il/Elle doit s’assurer que les victimes de violences sexuelles et de VBG aient accès à une assistance médicale, psychologique et juridique par le biais de références.

4   Ressources Humaines : Il/Elle  supervise les agents des CSCOM sur la gestion des cas de violences sexuelles et VBG. Il/Elle sensibilise les communautés sur la confidentialité de gestion de l’information des VBG.

4   Respect des procédures : Il/Elle veille au respect des procédures internes à PUI et celle du bailleur.

 

4   Représentation : Il/Elle représente l’association auprès des partenaires, autorités étatiques et coutumières, et acteurs locaux impliqués dans la mise en œuvre du volet protection du projet.

4   Sécurité : Il/Elle contribue au respect des règles de sécurité sur le terrain et transmet toutes informations d’ordre sécuritaire à son/sa responsable hiérarchique. Il doit connaitre  les règles de sécurité et les respecter.

4   Stratégie : Il/Elle contribue à l’élaboration de nouvelles interventions en protection des VBG et Violences sexuelles à la demande du/de responsable hiérarchique.

4   Redevabilité : Il/Elle est chargé (e) d’informer les communautés sur PUI, le projet et les avancées. Il/elle appuie les communautés dans la mise en place des mécanismes de plaintes et de feedback et assure le suivi des mécanismes mis en place.

4   Coordination/Reporting/Représentation : Il/Elle participe à la collecte l’analyse et la synthèse des données relatives aux programmes et représente l’association auprès des acteurs impliqués dans le projet.

4   Orientation des futures activités : Il/Elle participe à l’analyse des besoins et la formulation de nouveaux projets.

Objectifs spécifiques et activités associées
1.          ASSURER LA MISE EN ŒUVRE ET LE SUIVI DES ACTIVITES DE PROTECTION

4   Il/Elle s’assure que les bénéficiaires et populations locales comprennent les objectifs du/des projet/s et participent activement à la mise en œuvre ;

4   Il/Elle s’assurer que les victimes de violences sexuelles et de VBG aient accès à une assistance médicale, psychologique et juridique par le biais de références ;

4   Il/Elle réalise  les activités de prévention et de riposte des violences sexuelles et de VBG ;

4   Il/Elle  assure le suivi des survivantes des violences basées sur le genre ayant accès aux services de soutien ;

4   Il/Elle s’assure de la bonne marche du volet protection sous sa responsabilité et veille au respect des objectifs définis dans la/les proposition/s de projet. Notamment, il/elle suit les indicateurs définis, rend compte à son/sa responsable hiérarchique, signale toute difficulté rencontrée dans la mise en œuvre  et propose des améliorations ou réorientations si nécessaire.

4   Il/Elle veille à la mise en œuvre de monitorings et/ou d’évaluations, selon les besoins définis par le/les projet/s. Il/Elle analyse et transmet à son/sa responsable hiérarchique les informations collectées. .

4   Il/Elle transmet les rapports internes et externes à son/sa responsable hiérarchique  en respectant les délais de validation interne et échéances contractuelles externes (rapports d’activité, base de données…).

4   Il/Elle réalise des sensibilisations dans le but  d’atténuer/prévenir des risques de violences basées sur le genre.

2.          SUPERVISER LE RESEAU COMMUNAUTAIRE

4   Il/Elle identifie les besoins en formation des membres ASACO, des relais communautaires et accoucheuses traditionnelles sous sa supervision ;

4   II/Elle supervise les activités des relais  communautaires et des accoucheuses traditionnelles sur les VBG ;

4   Il/Elle informe les acteurs sur les politiques internes de PUI et s’assure qu’elles soient respectées ;

4   Il/Elle veille au respect de la confidentialité des données sur les VBG ;

4   Il/Elle est le garant de l’image de PUI dans sa zone d’intervention et veille à ce titre à ce qu’il /elle ait un comportement en adéquation avec les valeurs défendues par l’organisation et respectueux(se) de la culture locale.

 

3.          ASSURER LE SUIVI LOGISTIQUE ET ADMINISTRATIF DE LA COMPOSANTE PROTECTION

4   Il/Elle est responsable du matériel et équipement mis à sa disposition Il/Elle dresse ses besoins en matériel et consommable pour ses activités au responsable hiérarchique.

.

4.          ASSURER LA REPRESENTATION DE PUI AUPRES DES ACTEURS COMMUNAUTAIRES

4   Il/Elle représente l’association auprès des acteurs locaux impliqués dans la mise en œuvre du volet protection et s’assure que de bonnes relations sont entretenues avec chacun d’entre eux en lien avec son supérieur hiérarchique (dans le respect des principes de neutralité et d’indépendance de PUI).

5.          ASSURER LA SECURITE DES BIENS ET DES PERSONNES

4   Il/Elle s’assure que le plan de sécurité est  connu de l’équipe sous sa responsabilité et que les règles sécurité sont respectées ;

4   Il/Elle contribue à la collecte des informations relatives à la sécurité sur sa zone d’intervention et les diffuse à son supérieur hiérarchique de manière régulière ou ad-hoc en cas d’urgence ;

4   Il/Elle s’assure que le/s projet/s, la méthodologie, les critères de sélection ne mettent pas en danger les bénéficiaires, les membres de PUI ou toute autre personne. Il/Elle alerte sans délai le/la Responsable Technique Santé, le/la coordinateur/trice Terrain, le Référent Sécurité et Développement, en cas de mise en danger des équipes ou des bénéficiaires.

6.          CONTRIBUER A L’ELABORATION DE NOUVELLES PROPOSITIONS

4   Il/Elle participe à l’identification de besoins en santé et développement communautaire.

7.        CONTRIBUER A RENFORCER LA REDEVABILITE VIS-A-VIS DES COMMUNAUTES

 

4  Il/Elle consulte les communautés pour identifier le moyen le plus propice de partager l’information  disponible (langue, format, support, fréquence…).

4  Il/Elle informe les communautés sur PUI, le projet, les activités et les progrès et s’assure que l’information est assimilée.

4  Il/Elle consulte les communautés sur la façon la plus opportune de recueillir le feedback et gérer les plaintes. Il/Elle appuie les communautés dans l’identification des mécanismes de gestion des feedback et des plaintes à mettre en place. Il/Elle sensibilise les communautés sur la manière d’utiliser les mécanismes et s’assure que les feedback et plaintes reçus soient enregistrés.

4  Il/Elle encourage la participation des communautés aux activités du projet (enquêtes, focus group…)

 

 
Zoom sur 6  activités prioritaires relatives au contexte du poste

4    Réalisation des séances de sensibilisation sur les violences sexuelles et VBG

4   Identification, suivi et référencement des survivantes de violences sexuelles et VBG

4   Appuyer la formation des agents de santé sur le soutien psychosocial et la prise en charge psychosociale au profit des survivantes de violences sexuelles et VBG

4   Supervision des activités des relais  communautaires et accoucheuses traditionnelles

4   Faire la Cartographie des services disponibles pour les survivantes de violences sexuelles et VBG

4    Référer les bénéficiaires victimes de VBG aux structures adéquates.

4   Mise en place de mécanismes de gestion des feedback et des plaintes.

 

Profil recherché

 

Savoirs et Savoir Faire recherchés
Indispensable Apprécié
Formation

4  Formation médicale ou paramédicale (au minimum Bac+4 en Psychologie médicale, sociologie/anthropologie)

 

X

Expérience professionnelle

4  Min 1 an au même poste au sein d’une ONGI

4  Expérience en développement et animation de réseau bénévole

4  Formation des formateurs

X

X

X

Connaissances & Aptitudes

4  Connaissance du système de santé

4  Aptitudes à communiquer clairement et à produire des rapports concis

4  Capacité à travailler avec des communautés vivant dans des zones reculées

4  Gestion d’équipe

4  Excellentes compétences interpersonnelles

X

X

X

X

X

Langues

4   Français

4   Peulh

4   Dogon, Sonrhaï et Bambara

X

X

X

Informatique

4   Pack Office

X

Caractéristiques personnelles attendues (intégration à l’équipe, adéquation au poste et à la mission)

Ø  Capacité à travailler de façon autonome avec prise d’initiative et sens des responsabilités

Ø  Bonne résistance au stress, à un mode de vie conditionné par des règles de sécurité strictes

Ø  Sens de la diplomatie, maturité face à une situation politico-sécuritaire sensible

Ø  Capacité d’adaptation et souplesse

Ø  Organisation, rigueur et respect des échéances

Ø  Capacité à représenter les activités et le mandat de PUI auprès des autorités locales, en résistant aux pressions

Ø  Capacité à intégrer l’environnement local sous ces aspects politiques, économiques et historiques

Ø  Capacité à travailler avec différents partenaires avec ouverture d’esprit et une communication adaptée

Les candidats qui souhaitent postuler doivent déposer, sous pli fermé, une lettre de motivation et un CV à l’adresse suivante : Un des bureaux PUI le plus proche soit à Bankass, Kidal, Ansongo, Gao, Bamako ou encore à l’adresse email : recrutement@premiere-urgence.ml au plus tard le 18 Novembre  2019 à 17H00.

NB :                                                                                                                                                            

  • Il est impératif de mentionner sur l’enveloppe ou dans l’objet de votre courrier électronique « Candidature au poste de Travailleur Psychosocial basé à Bankass».
  • Seul(e)s les candidat(e)s présélectionné(e)s seront informé(e)s et les dossiers de candidatures ne pourront pas être retournés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *