Termes de référence pour recrutement d’un consultant en journalisme d’investigation (Fact checking, journalisme de données et journalisme mobile)

  • CONTEXTE ET JUSTIFICATION

Le Programme de Justice au Mali (MJP) est financé par l’USAID, sur la période allant de 2016 à 2020. Dans son mode opératoire, il travaille avec les secteurs formel et informel de la justice et avec la société civile pour faire avancer les réformes institutionnelles, élargir l’accès à la justice et lutter contre la corruption. Ainsi le programme contribue au renforcement des capacités opérationnelles des institutions clés du secteur de la  justice, tout particulièrement de la Direction Nationale de l’Administration de la  Justice (DNAJ) et des tribunaux, et  à rendre davantage plus disponibles les  informations sur les services juridiques, les droits des citoyens et les réformes  liées à la justice afin que les citoyens comprennent mieux leurs droits dans le cadre du système judiciaire malien. Enfin il aidera aussi à réduire la corruption le long des corridors commerciaux Sikasso-Koury, Sikasso-Hèrèmakono, Sikasso –Zégoua en fournissant une assistance judiciaire aux citoyens  affectés par la corruption et les tracasseries routières et en mettant en place un système d’alerte

La composante 3 du projet se concentre sur la réduction de l’incidence de la corruption sur les routes ou « taxes sauvages », un comportement largement connu. Le renforcement de la volonté politique dans les efforts de lutte contre la corruption exige avant tout la mobilisation massive du public et un processus d’autonomisation par l’éducation. Le flux d’information doit être à la fois précis et équilibré, en ciblant les possibilités de changement et en évitant les comportements publics excessifs de personnes ou structures étatiques.

Fort de leur rôle et du changement que les médias peuvent contribuer à créer, MJP à travers la composante 3 organise une formation aux techniques du journalisme d’investigation, cette formation est la seconde du genre après la première en Juin 2018.  Dans cette formation les journalistes ont été outillés aux fondamentaux du journalisme et à la technique d’investigation.

Pour cette nouvelle session de formation, l’accent sera mis sur le fact checking, sur le journalisme de données et mobile. La formation sera une occasion d’outiller et de renforcer les capacités des journalistes à la production de contenu de qualité favorable à un environnement d’information et de communication pour lutter contre la corruption.

Pour mener à bien cette formation,  USAID/ Mali Justice Project recrute un expert en journalisme d’investigation pour un atelier de formation de plusieurs jours à l’attention des journalistes maliens.

  • LES OBJECTIFS DE LA FORMATION

L’activité vise principalement à promouvoir les contenus de qualité, de créer un environnement d’information et de communication pour lutter contre la corruption. La formation contribuera à :

  • Renforcer les capacités des participants au journalisme d’investigation
  • Outiller les journalistes au Fact checking, au journalisme de données et au journalisme mobile
  • Créer un cadre de collaboration et de production d’une information de qualité sur la corruption
  • Appuyer le réseau des journalistes d’investigation du Mali
  • CONTENUS DE LA FORMATION

Les modules de la formation doivent être axés essentiellement sur:

  • Renforcer les acquis de la formation du Niveau 1
  • Les étapes d’une bonne enquête et la formulation des hypothèses
  • La vérification et la protection des sources
  • Journalisme de données
  • Journalisme mobile
  • Au fact checking
  • PROFIL DU FORMATEUR

Le formateur au journalisme d’investigation doit:

  • Être un journaliste sénior de la presse ou enseignant en journalisme, surtout les nouvelles formes de journalisme
  • Justifier d’au moins une dizaine d’années de pratique dans la presse, le multimédia et avoir une bonne utilisation des nouveaux médias
  • Avoir une connaissance pratique en matière de journalisme d’investigation
  • Avoir les capacités techniques, le savoir-faire et les aptitudes à les transmettre aux apprenants.
  • Maîtriser les techniques de formation des adultes et des praticiens confirmés
  • Fournir des références de formations du même type déjà réalisées avec des résultats probants et le cas échéant, des échecs pédagogiques ayant contribué à améliorer ses méthodes de formation
  • Être capable d’évaluer les apprenants avec efficacité au début de la formation afin de les réévaluer avec l’évidence des acquis en aval.
  • Disposer d’une boite à outils de documents et de recettes pour améliorer la pratique du journalisme d’investigation, au fact checking, du journalisme mobile, et du journalisme de données
  • Avoir les capacités et aptitudes à faire du mentoring pour le suivi des productions

Présentation des offres :

Les Offres devront se présenter ainsi qu’il suit :

  • Une Offre technique qui précise (a) la thématique ou les thématiques sur lesquelles le/la Consultante souhaite travailler, (b) la méthodologie de l’intervention (formation classique, coaching ou une combinaison des deux), (c) la méthode d’évaluation du succès de l’intervention etc. L’offre technique devra également contenir un Curriculum Vitae à jour et au moins trois (3) références professionnelles pouvant attester de l’existence de l’expertise proposée. Les références peuvent consister en des contrats exécutés, des Attestations pour service rendu
  • Une copie complée du formulaire Bio Data  disponible sur demande auprès  de l’administration du MJP à l’adresse scoulibaly@checchiconsulting.com .

Evaluation des offres :

  • L’évaluation des offres reçues sera effectuée selon  les critères suivant : L’expérience du candidat dans la formation des adultes et dans la conduite de missions similaires à celle pour laquelle il/elle a postule,
  • la compréhension des attentes de la consultance et la méthodologie d’intervention proposée, et en fin
  • l’adéquation de l’offre financière a la proposition technique.

Délai : Les offres doivent être reçues au plus tard le 20 février 2019 à 17h (heures de Bamako) sous pli fermé et adressées à Monsieur le Directeur du Projet Justice du Mali

Hamdallaye ACI 2000- Bamako

ou par email à l’adresse suivante : scoulibaly@checchiconsulting.com, avec copie à fguindou@checchiconsulting.com.

Les questions de clarification peuvent être envoyées à l’adresse email fguindou@checchiconsulting.com  entre le  6 et le 10 février 2019. Toutes les questions seront répondues dans les 24 heures de leur soumission. Pas d’appel téléphonique s’il vous plait.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.