SUPERVISEUR SÉCURITÉ ALIMENTAIRE ET MOYENS D’EXISTENCE (SAME)

SUPERVISEUR SÉCURITÉ ALIMENTAIRE ET MOYENS D’EXISTENCE (SAME)

10 mai, 2019

Spread the love

LIEU D’Affectation :

Gossi, (intervenant dans les communes de Gossi, Ouinerdène et Inadjatafane)

 

CONTEXTE

 

Le Conseil Danois pour les Réfugiés est une organisation non gouvernementale internationale qui promeut et soutient les solutions durables aux problèmes des personnes réfugiées et déplacées dans le monde ; Depuis 2008 en Afrique de l’Ouest, DRC développe des programmes d’assistance aux populations affectées par les conflits dans les domaines de la sécurité alimentaire, de relèvement économique, d’eau et d’assainissement, de protection, d’assistance d’urgence et de cohésion sociale ; Dans le cadre de ces activités programmatiques, DRC est présent au Mali depuis 2013 et dispose d’un bureau national à Bamako et 03 sous bases dans les régions du Mali fortement affectées par la crise : Mopti, Tombouctou et Gao ;

DRC est présent dans la région de Tombouctou depuis 2014 y met en œuvre un programme de Sécurité Alimentaire et Moyen d’existence (SAME)

DRC, bénéficie d’un financement d’USAID pour la mise en œuvre d’un projet de sécurité alimentaire dans les communes d’Ouinerdène et de Gossi ; Fonds destiné au financement des transferts monétaires aux ménages très pauvres ;

Sur le terrain, le Superviseur SAME est sous la supervision technique directe du Coordonnateur Terrain basé à Gao ;

LE POSTE

 

Description des objectifs du poste (+ ou – si besoin)

Le/la Superviseur(euse) SAME est le/la premier(ère) responsable de la mise en œuvre du projet sur le terrain ci-haut mentionné qui comprend plusieurs activités. Sous la supervision directe du Coordinateur Terrain SAME, il/elle est chargé de :

Objectif Général du poste

En coordination directe et dans un esprit constant de coopération avec le personnel de support, le Superviseur de Programme Sécurité Alimentaire et Moyen d’existence contribuera de manière substantielle à :

  1. Mettre en place de manière professionnelle et conforme aux standards humanitaires les activités de Sécurité Alimentaire et Moyen d’Existence du projet dans la zone d’opération dans la région de Tombouctou et de Gao ;
  2. Superviser sur le terrain les moniteurs du programme SAME, coordonner et collaborer avec les partenaires présents sur le terrain et avec les autorités et leaders communautaire ;
  3. Produire un rapport hebdomadaire des activités dans les termes et selon le calendrier fixé par son superviseur, à savoir le Coordinateur terrain, en utilisant les outils appropriés ;
  4. Assurer la polyvalence dans l’exécution des actions de la Sécurité Alimentaire et Moyen d’existence ;

Objectifs Spécifiques du Poste

Quotidiennement, en coordination directe et dans un esprit constant de coopération avec l’équipe du Programme, le personnel de support, il contribuera de manière substantielle à :

  1. Soutenir activement la mise en œuvre des activités de transfert monétaire, AGR, AVE&C, de Nutrition, et de la sécurité Alimentaire selon les standards humanitaires afin d’effectuer un travail de qualité garantissant la bonne réputation de DRC et ne nuisant aucunement au bien-être des communautés bénéficiaires ;
  2. Assurer l’interface avec les autorités compétentes, les partenaires, les agences UN et les communautés bénéficiaires en coordination avec le coordinateur terrain dans les régions de mise en œuvre du projet ;
  3. Coordonner la planification des activités journalières /hebdomadaires/mensuelles avec les moniteurs ainsi qu’avec les membres de l’équipe basés à Gao et Tombouctou.

En fonction du débit des activités et de leur priorité et en lien avec sa hiérarchie, le/la Superviseur répartira son temps de travail entre les programmes du Département SAME ;

Tout en respectant les principes humanitaires, le/la Superviseur SAME est disposé à travailler avec les différentes couches sociales ;

Employé(s) sous la responsabilité du poste : 3 Moniteurs SAME

Déplacements professionnels : Dans la région de Tombouctou, cercle de Gourma Rharouss, communes de Gossi, Ouinerdène, Haribomo, Inadjatafane et Bambara Maoudé, Gao, Tombouctou ;

TACHES ET RESPONSABILITÉS

 

Mise en œuvre du projet SAME

Pour atteindre les objectifs ci-dessus le/la Superviseur se verra confier les responsabilités et accomplira les taches suivantes :

  1. Formation et appui : il/elle formera, orientera et appuiera techniquement les moniteurs sous sa responsabilité et les partenaires ainsi que les autorités compétentes et les responsables/leaders communautaires selon le calendrier et les modules défini en lien avec son responsable ;
  2. Supervision des activités de terrain Il /elle ne supervisera en personne la mise en œuvre des activités selon les objectifs du projet dans la zone d’opération en fournissant un appui technique et d’orientation aux moniteurs ;
  3. Coordination Il/elle coordonnera les activités avec les différentes parties prenantes intervenant sur le terrain aussi bien institutionnelles, humanitaires que communautaires ;
  4. Compilation et rapportage Il/elle synthétisera les rapports des moniteurs et rapportera au coordinateur terrain sur les formats et selon le calendrier proposé en veillant constamment à ne pas nuire aux communautés bénéficiaires ;
  5. Code de Conduite Il/elle respectera et veillera à l’application et au respect du code de conduite en toute circonstance non seulement lui/elle-même mais aussi l’équipe du programme ;
  6. Participation active Il/elle définira les priorités en termes d’activités à conduire et formulera des propositions en termes de conduite des activités et établira le plan de travail hebdomadaire des moniteurs en lien avec son responsable ;
  7. Gestion des fonds matériels et intrants Il/elle s’assurera et garantira la bonne utilisation et le rapportage clair et sincère des fonds qui pourraient lui être confié dans la conduite des activités ;

Priorités

  1. Sur une base mensuelle et sous la supervision du Coordinateur Terrain, le/la Superviseur(euse) devra établir les priorités qui constitueront sa feuille de route pour le mois et sur laquelle portera son évaluation professionnelle ;
  2. Le/la Superviseur(euse) est aussi responsable d’identifier les besoins en formation pour les équipes de Moniteurs et de les inclure dans les activités prioritaires du programme, comme nécessaire ;
  3. En acceptant volontairement de travailler avec le Conseil Danois pour les Réfugiés, le superviseur au même titre que chaque autre employé devra signer et s’engagera à respecter le Code de Conduite DRC;

Cette liste de tâches n’est pas exhaustive, il/elle pourra être amené à exécuter d’autres tâches qui lui seront demandées par la direction après validation du Chef de projet

EXIGENCES CLÉS

Niveau d’étude (diplômes) / Qualifications / Expérience / Compétences / Langues / Exigences comportementales :

Essentielles :

  1. Titulaire d’un Diplôme/qualification en Agriculture, Elevage, Sécurité Alimentaire, Nutrition, Développement Economique ou Rural, économie agricole, socio économie ou diplôme similaire ;
  2. Minimum 2 ans d’expérience en Gestion de projets/programme multisectoriel de préférence
  3. Expérience de travail dans les domaines du transfert monétaire/CASH /KACHE, micro-crédit (tontine), AGR, et nutrition exigée, ainsi que dans la conduite d’activités de distribution ;
  4. Expérience dans la gestion de budget,
  5. Compétence en gestion et leadership et aptitude à travailler avec un minimum de supervision et sous pression ;
  6. Professionnalisme et respect des échéances et engagements ;
  7. Fort engagement à renforcer la capacité du staff et des partenaires ;
  8. Très bonnes capacités de planification ;
  9. Solides capacités rédactionnelles prouvées ;
  10. Expérience en Monitoring/ Suivi et Redevabilité ;
  11. Maîtrise de la langue française, connaissance de l’anglais est un atout ;
  12. Grande facilitée de communication, aisance relationnelle ;
  13. Connaissance informatique (Outlook, Word, Powerpoint, Excel) ;

 

Souhaitables :

  1. Bonne connaissance de l’une des zones d’intervention de DRC et sur toute la région de Tombouctou (Ouinerdène, Gossi, Bambara- Maoudé, Haribomo) ;
  2. Connaissance exigée des langues locales Tamasheq, Songhoï, connaissance de l’arabe, peulh est un atout ;
  3. Disposé(e) à travailler en milieu rural et dans des conditions difficiles notamment sécuritaires ;

Détails pratiques

Niveau : PP3-1 ; Grille DRC

Date de début du contrat : 1er Juin 2019

Fin du contrat : 31/12/2019 avec possibilité de renouvellement

Processus de candidature

Tous les candidats devront faire parvenir une lettre de motivation et un CV à jour, sous format électronique, à l’adresse recrutement-mali@drc-wa ;org en indiquant « le poste» en objet de votre email de candidature ;

 

Date limite pour les candidatures : 17/05/2019

 

NB : les candidatures féminines sont fortement encouragées ;

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *