SEARCH FOR COMMON GROUND (S F C G )

SEARCH FOR COMMON GROUND (S F C G )

4 août, 2018

Spread the love

Termes de référence Evaluation finale du projet

 « Impliquer les jeunes comme acteurs de la paix au centre du Mali et au Nord du Burkina Faso »

 

Search for Common Ground cherche un(e) consultant(e) ou une équipe de consultants pour mener une évaluation finale du projet mise en dans le centre du Mali et au nord du Burkina Faso.

I.             Contexte du projet

Search a bénéficié d’un financement des Néerlandais dans le cadre de la lutte contre l’extrémisme violent des jeunes et promouvoir l’engagement ceux-ci en faveur de la paix et de la réconciliation dans le centre du Mali et au Nord du Burkina Faso.

Cette intervention de 12 mois couvre le cercle de Koro au Mali et Ouahigouya et Djibo au nord du Burkina Faso, s’appuie sur les leçons apprises et les meilleures pratiques des cinq années d’engagement de Search pour développer la résilience de la communauté au Niger, au Tchad et au Burkina Faso.

En utilisant une approche basée sur la communauté, Search a permis à plus de 6 000 jeunes de mener des actions dans leur communauté qui ont atteint des centaines de milliers de personnes.

Cette intervention est soutenue par trois défis majeurs constatés à savoir :

  • Défi 1 : Une mauvaise prise en compte des griefs locaux dans le centre du Mali par des institutions d’état qui a augmenté la défiance entre la population et les autorités, particulièrement les jeunes,
  • Défi 2: la fragilité des mécanismes de résolution de conflits par le dialogue, la faible résilience communautaire affaiblie par la persistance de l’insécurité et de l’absence de l’État.

§  Défi 3: la vulnérabilité des jeunes et des femmes aux récits violents dans les zones dus à l’insécurité grandissante dans ces zones.

L’action proposée dans le cadre de cette initiative est de permettre aux jeunes maliens et burkinabés d’avoir des compétences en matière de prévention et de transformation des conflits, ainsi que des outils de communication sociale et de les encadrer pour entreprendre des actions dans leurs communautés. Le projet contribuera à dynamiser les dynamiques locales et à accroître la résilience de la communauté dans un contexte de détérioration continue.

II.             Objectifs du projet

L’objectif principal de ce projet est de renforcer l’engagement des jeunes dans les principales communautés du Mali central et le nord du Burkina Faso pour mobiliser la participation des jeunes à une paix et à une stabilité durable.

Théorie du changement et approche

  • Reconnaissant le fardeau de la crise continue sur les jeunes maliens, les retombées potentielles de la violence à la frontière du Burkina Faso, l’absence de plates-formes de désaffectation de la tension pour les jeunes et leur potentiel d’être des leaders clés dans la paix et le développement ;
  • Si, les jeunes hommes et les femmes du Mali et du Burkina Faso sont renforcés avec outils et de l’expertise nécessaires pour entreprendre des actions concrètes en faveur de la paix et de la stabilité dans leur communauté ;
  • Si, les acteurs adultes comprennent la valeur d’ouvrir l’espace pour un engagement positif des jeunes,
  • Alors, la résilience communautaire à la violence sera renforcée et favorisera une réconciliation et une vie paisible dans cette région du sahel.

2.1.    Objectifs spécifiques et résultats

OS1: Renforcer les capacités de leadership des jeunes à s’engager de manière constructive autour des griefs dans leurs communautés.Résultat attendu 1.1: les jeunes acquièrent des connaissances, des compétences et des attitudes pour pouvoir mettre en place une solution collaborative aux problèmes.Résultat attendu 1.2: Les jeunes s’engagent avec divers acteurs dans leur communauté et renforcent les relations de confiance et de collaboration.OS2: les jeunes sont reconnus comme des agents de changement positif pour la paix, la sécurité et la résilienceRésultat attendu 2.1: Divers acteurs de la communauté participent à des initiatives menées par des jeunes.Résultat attendu 2.2: Les relations sont renforcées entre les jeunes leaders et les autres acteurs concernés par la paix et la sécurité dans leur quartier.Résultats escomptés 2.3: les intervenants adultes parlent publiquement de la contribution positive des jeunes à la communauté.

III.             Objectifs de l’évaluation

 

L’évaluation finale vise à:

2.1. Mesurer l’état des indicateurs du projet après la mise en œuvre des activités

  • Quel est le niveau et la qualité de collaboration des jeunes leaders et les dirigeants locaux suite aux actions menées par les jeunes ?
  • Quel est le niveau de confiance en soi pour engager un dialogue entre les chefs traditionnels, les autorités locales avec les jeunes leaders ?
  • Quel est le niveau d’appréciation des initiatives menées par les jeunes par les dirigeants locaux
  • Est-ce que les jeunes leaders se sentent capables de réaliser des théâtres participatifs dans les communes ciblées?
  • Quel est le niveau d’appréciation des communautés du rapport des jeunes et des dirigeants locaux (chefs traditionnels et autorités locales)?
  • Quel est le pourcentage des membres de la communauté qui déclarent être mieux informés sur les obstacles que rencontrent les jeunes et les femmes et leur contribution potentielle à la gouvernance locale, la paix et la cohésion sociale dans les communautés ciblées?
  • Quel est le pourcentage de personnes ayant déclaré une sensibilisation accrue sur le rôle que les jeunes peuvent jouer pour apporter la paix et la cohésion sociale ?

2.2. Analyser les critères d’évaluation suivants : efficacité,  effets et durabilité;

Efficacité

  • Dans quelle mesure les objectifs ont-ils été atteints ou sont susceptibles de l’être ?

Quels ont été les principales raisons de la réalisation ou de la non-réalisation des objectifs ?

Impact :

  • Quelles sont les conséquences du programme/projet et comment s’expliquent-elles ?

Quel changement concret l’activité concernée a-t-elle apporté aux bénéficiaires.

Viabilité :

  • Dans quelle mesure les bienfaits résultant d’un programme/projet perdurent-ils après le retrait des bailleurs de fond ?

Quels sont les principaux facteurs qui influent sur la viabilité ou la non-viabilité d’un programme/projet

  • Quels ont été les facteurs qui ont suscité ou permis la participation des cibles au projet? Et quels sont ceux qui l’ont rendue difficile ?
    • Quels ont été les facteurs positifs et négatifs de la collaboration avec les radios ?
  • Comment était adaptée la méthodologie de mise en œuvre du projet pour répondre aux besoins des cibles ?
  • Quel a été le rôle des autorités administratives et des élus locaux dans l’atteinte des objectifs du projet ?

Effets du projet :

  • Est-ce que les différentes cibles se sentent-elles plus outillées pour l’amélioration
  • Quels sont les changements positifs sur la collaboration et l’implication des jeunes dans la promotion dans la paix, la cohésion sociale et la gouvernance locale ?

 

Durabilité :

  • Quels sont Les perspectives pour la paix et la cohésion sociale suite aux initiatives des jeunes leaders
  • Quelles sont les stratégies de pérennisation des acquis développées ?
  • Les changements obtenus à la suite de la mise en œuvre de cette étape du projet sont –ils viables? Lesquels le sont le moins?
  • Quels sont les critères de viabilité sur lesquels SFCG pourrait s’appuyer pour la mise en œuvre de la suite du projet?

 

  • Recueillir les leçons apprises et fournir des recommandations sur l’implémentation de ce projet pour éclairer les futures interventions.
  • Recueillir des cas témoignages de succès
  • Formuler des recommandations à Search pour des interventions futures.

IV.                   Méthodologie de l’évaluation

La méthode de collecte de cette évaluation est mixte  c’est à dire  qualitative et quantitative.

Elle sera réalisée à travers :

  • Une revue documentaire (exploration des rapports d’activités, du cadre logique du projet)
  • Des entretiens individuels auprès des autorités administratives et locales (Préfet, Maire) et des leaders communautaires (Leaders jeunes et de femmes) ;
  • Des focus groups discussions auprès des femmes et des jeunes ayant participé au moins à une activité du projet,
  • Des sondages auprès de la population de la zone afin de collecter le feedback des activités médias (feuilletons radiophoniques)

Le consultant (e) ou l’équipe de consultants aura l’appui du Manager DME, du chargé du projet et des points focaux afin de faciliter sa mission notamment pour la mise à disposition de tous les documents indispensables, l’organisation des rencontres sur terrain.

La logistique nécessaire à la mission sera à la charge de Search.

V.                   Livrables attendus :

Il est attendu du (e) consultant (e) les livrables suivants :

  • Rapport méthodologique préparatoire (inception report) et outils de collecte de données utilisés
  • Les données collectées au cours de la recherche (base de données en ligne ou autre format)
  • Restitution du rapport préliminaire
  • Une présentation Power Point en français
  • Un rapport final en français et en anglais

VI.                   Calendrier de la mission

 

Activités /tâches Période Responsable Lieu
Sélection du (e) consultant (e) 31 au 10 /08/ 2018 Search Bamako
Réunion préparatoire de la mission 15 /08/2018 Search /Consultant (e) Bamako
Validation de la méthodologie et des outils de collecte de données 16/08/ 2018 Search /Consultant (e) Bamako
Formation des équipes de collecte de données Du 18 au 19 /08/2018 Consultant (e) Mopti
Collecte de données Du 21 au 30 /08/ 2018 Consultant (e) Koro, Ouahigouya et Djibo
Rapport prélimaire 10 /09/ 2018 Consultant (e) Bamako
Présentation du Rapport Préliminaire 14 /09/ 2018 Consultant (e) Bamako
Rapport Final de l’évaluation 20 /09/ 2018 Consultant (e) Bamako

VII.                   Processus de sélection

Le (la) consultant(e) ou l’équipe de consultants pour ce projet devrait avoir les compétences et expériences suivantes :

  • Plus de 5 années d’expérience en évaluation de projets ou l’équivalent en expertise en DM&E, y compris la collecte de données au moyen d’entrevues, de sondages et de groupes de discussion ;
  • Expérience démontrée dans la réalisation d’évaluations finales utilisant des méthodes de collecte et d’analyse mixtes ;
  • Expériences dans la réalisation d’évaluation des projets de cohésion sociale au Mali, connaissances des réalités socio-politiques du Mali ;
  • Capacité à mobiliser des équipes de recherche terrain appropriées pour l’évaluation ;
  • Flexibilité, disponible avec le temps et l’horaire de travail ;
  • La maîtrise de l’anglais.

VIII.                   Comment postuler

Pour postuler, les candidat(e)s intéressé(e)s (individus ou équipes) sont invité(e)s à soumettre les documents suivants :

  • Une proposition technique pour l’évaluation ;
  • Une proposition financière détaillée ;
  • Au moins un exemple d’évaluation similaire ;
  • Présentation CV du ou des consultant(e)s.

Tous les documents de candidature doivent être envoyés via mali@sfcg.org avant le 08/08/ 2018.

NB : Toutes offres incomplètes seront rejetées.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *