Recrutement de quatre (04) Conseillers (ères) en Zootechnie

Recrutement de quatre (04) Conseillers (ères) en Zootechnie

1 octobre, 2019

Spread the love

Termes de Références

 

 

Recrutement de quatre (04) Conseillers (ères) en Zootechnie

 

Intitulé du Projet : Projet pour la Compétitivité de la filière lait local  au Mali « COMPLAIT »

Durée : 3 ans

Zones d’intervention : Kayes, Kita, Diéma, Nioro du Sahel et Yélimanè

Contexte

Les actions de promotion du lait local ont (en particulier à la suite de l’étude « Lait sain au Sahel » en 2004) démontré la nécessité d’améliorer la qualité/hygiène du lait. Après une phase pilote dans le périurbain de Bamako, PAFLAPUM[1] a été mis en œuvre avec 4 phases successives, la dernière prenant fin le 31 août 2019.

La principale force des projets lait de VSF-Suisse et CAB DEMESO réside dans l’approche « Action-Difficulté-Solution ».L’approche consiste à procéder par étape avec une forte implication/responsabilisation des acteurs (parties prenantes)

Grâce au PAFLAPUM, la saisonnalité de la disponibilité du lait local a reculé (au niveau des fermes et des mini laiteries) et la qualité sanitaire du lait s’est améliorée aux niveaux de la production, de la collecte et transformation/distribution avec comme effet une plus grande confiance des consommateurs dans les produits issus du lait local. En outre, l’amélioration des conditions d’abreuvement, d’alimentation et de couverture sanitaire des animaux (troupeaux/noyaux laitiers) a considérablement augmenté les quantités de lait produites dans les zones couvertes par le PAFLAPUM. Les transformateurs/trices de lait offrent une gamme variée de produits laitiers adaptés aux besoins des consommateurs : du fènè (lait naturellement fermenté) au ghee en passant par le yaourt et autres produits. Ces avancées se sont traduites par une meilleure nutrition dans les zones couvertes (amélioration de l’indice SCA de la FAO en comparaison avec des zones témoins mais aussi à l’intérieur des zones couvertes). La consommation du lait local (et de ses produits dérivés) a évolué pour remplacer progressivement le lait en poudre et les produits laitiers importés, le nombre de « kiosques à lait » a augmenté de près de 10% depuis septembre 2016 en conséquence d’une augmentation des volumes de lait local commercialisé. A la faveur de l’urbanisation au Mali et du changement dans les habitudes de consommation, le lait local de qualité est en train de devenir une source « populaire » d’aliment d’origine animale en particulier au sein des couches sociales moyennes et privilégiées.

L’essor de la transformation (y compris industrielle) du lait local pose de nouveaux challenges/défis. L’augmentation significative des quantités produites de lait local force à la recherche de débouchés. La diversification des produits laitiers induit en soi (i) la nécessité de leur conservation y compris par l’accès optimal à une source d’énergie adaptée pour assurer la continuité de la chaine de froid (ii) la nécessité d’un accès à l’eau potable pour de meilleures conditions d’hygiène (ii) mais aussi la nécessité d’une gestion appropriée des impacts sur l’environnement (utilisation de plastiques, traitement des eaux usées, bois de chauffe pour la pasteurisation, etc.). De même, l’évolution dans la consommation du lait local et de ses produits dérivés nécessite une adaptation des lois/règlementations à différents niveaux. Par exemple, dans le domaine de la fiscalité, la compétitivité du lait local est fortement et négativement impactée par le faible taux de taxation des produits laitiers importés au sein de la CEDEAO.

Avec ce projet, VSF-Suisse et CAB DEMESO s’engagent à renforcer la filière « lait local » au Mali globalement dans une approche de gouvernance, à structurer le marché du lait local dans la région de Kayes. De même, des orientations claires découleront des actions-recherches envisagées quant à la meilleure façon de connecter les zones de production aux marchés en particulier en zone pastorale (organisation de la collecte, structuration des acteurs, etc.) dans un contexte de fragilité écologique et sociale (avec l’insécurité résiduelle et les conflits intercommunautaires)

Dans tous les cas de figure, il est attendu : (i) un approvisionnement régulier et conséquent des centres urbains concernés en lait local de qualité hygiénique optimal (ii) une structuration des acteurs de la filière selon une stratification ascendante et un meilleur accès des acteurs à des services essentiels (iii) une gouvernance améliorée de la filière dans les zones couvertes mais aussi à l’interne de chaque structure spécifique accompagnée mais responsabilisée et plus autonome (iv) une meilleure employabilité des femmes et jeunes dans la filière (v) l’établissement d’un cadre favorable (aux niveaux institutionnel, législatif et/ou règlementaire) au développement de la filière lait local et en particulier, d’un cadre partenarial public-privé qui satisfasse l’ensemble des acteurs impliqués (Etat, collectivités territoriales, organisations de producteurs laitiers et opérateurs privés)

En termes d’impact, le projet contribuera à l’insertion socioéconomique des femmes et jeunes mais aussi des bergers (amélioration de leur pouvoir économique et statut social) ainsi qu’à la protection/préservation d’un environnement à écosystème fragile notamment par la réduction de l’utilisation de matériels plastiques et le recours à des énergies renouvelables dans la transformation/distribution des produits laitiers. Indubitablement, COMPLAIT (y compris à travers les actions-recherches) améliorera l’état nutritionnel des populations dans les zones couvertes.

 

Tâches et Responsabilités :

Le conseiller en zootechnie sera basé dans l’un des villages couvert par le projet, sous la responsabilité du coordinateur du projet. Il aura en charge de :

  • Faciliter la professionnalisation des acteurs, la dynamisation des coopératives de producteurs laitiers et la structuration de la filière laitière.
  • Offrir aux acteurs de la filière un choix d’innovations techniques adaptées aux circonstances.
  • Faciliter l’accès à des crédits.
  • Accompagner les bénéficiaires dans la mise en place des innovations techniques retenues.
  • Concevoir des paquets « Information, Education, Communication (IEC) »
  • Former des acteurs/ trices de la filière.
  • Contribuer à l’organisation du contrôle d’hygiène et de qualité.
  • Produire différents rapports d’activités.
  • Participer à la planification, à la programmation des activités de suivi évaluation
  • Veuillez à l’application du genre dans toutes les dimensions sur l’ensemble des programmes

Compétences professionnelles requises :

  • Un diplôme d’une école supérieure en élevage
  • Expérience éprouvée d’au moins cinq (05) ans des projets de développement (élevage laitier)
  • Qualités requises :
    • –  De nationalité Malienne
    • –  Bonne capacité rédactionnelle ; ?
    • –  Connaissance des outils informatiques usuels (Windows, Word, Excel, etc.) ?
    • –  Forte autonomie ; ?
    • –  Maturité personnelle et professionnelle ; ?
    • –  Capacité d’écoute ; de négociation et d’arbitrage ; ?
    • –  Bon communicateur (trice) ; ?
    • –  Capacité de travail en équipe ; ?
    • –  Sens de l’organisation et de la gestion ; ?

Pièces à fournir :

  • une demande manuscrite signée et adressée au Président de l’ONG CAB DEMESO
  • une lettre de motivation datée et signée (maximum 2 pages)
  • un curriculum vitae détaillé à jour avec photo jointe
  • une copie certifiée conforme des diplômes et certificats obtenus attestant la qualification pour le poste, des attestations de travail des précédents employeurs
  • noms et adresses de trois personnes de référence.

Date limite et lieu de remise des candidatures

Les dossiers de candidature doivent être envoyés par Email à l’adresse: paflapum@orangemali.net et cabdemeso@orangemali.net    ou déposé au siege de CAB DEMESO Hamdallaye ACI 2000- Immeuble Ibrahim CISSE Porte: 898 Rue: 432  Tél. : 20 29 27 91 BAMAKO

Au plus tard le jeudi 17 Octobre 2019 à 16 heures avec la mention « Recrutement d’un(e) conseiller (ère) en Zootechnie »

?Tout dossier incomplet ou ne correspondant pas au profil recherché sera automatiquement écarté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *