Moniteur de recherche pays du projet AIRE (100% ETP pendant 27 mois)

Moniteur de recherche pays du projet AIRE (100% ETP pendant 27 mois)

7 août, 2019

Spread the love

RECRUTEMENT INTERNE – EXTERNE

Titre du posteMoniteur de recherche pays du projet AIRE (100% ETP pendant 27 mois)
Département Médical
Lieu d’affectationBamako
Période d’affichage Du 07 Août 2019, 12h au 27 Août, 2019 12h
Nombre de poste à combler1 poste

CONTEXTE

Nous recherchons un Moniteur de recherche pays (100% ETP) pour l’évaluation de la mise en œuvre et de l’impact du projet de recherche interventionnelle multi-pays, AIRE, financé par UNITAID, promu par l’ONG ALIMA, et mené en partenariat avec deux autres ONG (Solthis, Tdh) dans quatre pays africains : Burkina Faso, Guinée, Mali, Niger. Le volet recherche est coordonné par l’équipe SPHERE de l’Unité Inserm 1027 de Toulouse (France) en partenariat avec l’équipe IDLIC de l’Unité Inserm 1219 (Bordeaux), l’équipe DeSCID de l’Unité Inserm 1137 (Paris), le CEPED de l’IRD (Paris), et le programme PACCI à Abidjan.

Le centre de recherche PACCI participe à la plateforme MEREVA (Méthodologie et Evaluation pour la Recherche clinique et Epidémiologique sur le VIH en Afrique – http://mereva.net/) en étroite collaboration avec l’équipe IDLIC de l’Unité Inserm 1219 (Bordeaux). La plateforme MEREVA assure le développement et le suivi d’essais cliniques internationaux sur le VIH ou autres maladies infectieuses en prenant en charge leurs aspects méthodologiques (rédaction du protocole et du plan d’analyse, analyse statistique), en assurant leur gestion (aspects logistiques, monitorage, contrôle qualité des données) et en participant à leur valorisation.

PRESENTATION DU PROJET AIRE : AMELIORATION DE L’IDENTIFICATION DES DETRESSES RESPIRATOIRES DE L’ENFANT

  • Les pneumopathies représentent une cause de mortalité importante, estimée à 15% chez les enfants de moins de 5 ans dans les pays à faible revenus, incluant l’Afrique de l’Ouest. Cette mortalité est en partie liée à la capacité insuffisante à identifier les cas graves avec une saturation on oxygène insuffisante (Sa02< 90% définissant l’hypoxémie) chez les nouveau-nés et les enfants au niveau des centres de santé primaires où ils se présentent habituellement. En conséquence, les enfants sont mal détectés ou trop tard et meurent alors qu’un transfert à l’hôpital de référence associé à une prise en charge adaptée avec oxygénothérapie transitoire pourrait leur permettre de survivre.
  • Des dispositifs non invasifs tels que les oxymètres de pouls qui mesurent la saturation en oxygène dans le sang et la fréquence cardiaque des patients améliorent la capacité du personnel de santé à diagnostiquer une maladie grave avec hypoxémie. Ils sont largement utilisés au niveau hospitalier dans les pays à hauts revenus. Il s’agit d’un outil simple d’utilisation, valide, fiable, durable, et peu coûteux ce qui permet d’envisager son utilisation dans un contexte à ressources limitées pour guider la décision. Les oxymètres de pouls sont inclus dans les directives de la Prise en Charge Intégrée des Maladies de l’Enfant (PCIME) de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) mais ils ne sont peu ou pas utilisés au niveau des Centres de Santé Primaire dans les pays à faibles revenus, dont l’Afrique.
  • Le projet AIRE vise à réduire la mortalité chez les enfants de moins de cinq ans en accélérant la mise à disposition, l’adoption et le développement d’outils d’aide à la décision incluant l’oxymètre de pouls permettant d’identifier et d’améliorer la prise en charge des détresses respiratoires graves de l’enfant de moins de 5 ans en Afrique de l’Ouest. Le projet AIRE inclut trois objectifs spécifiques visant à : 1/ Assurer la mise en œuvre de l’intervention basée sur l’oxymètre de pouls dans 204 centres de santé primaires de 8 districts de 4 pays d’Afrique de l’Ouest (Mali, Burkina Faso, Niger, Guinée) ; 2/ Evaluer la faisabilité, l’adoption par les professionnels de santé et l’impact de l’intervention (études qualitatives et quantitatives) ;  3/ Assurer la mise à l’échelle et la transition du projet (dissémination et plaidoyer).
  • Le projet sera coordonné par l’ONG ALIMA qui sera responsable de la mise en œuvre des activités générales du projet, de la bonne conduite des opérations, de la gestion financière et de la mise en œuvre terrain en Guinée et au Mali. Il sera mené en consortium avec les ONG Solthis (mise en œuvre au Niger), Terre des Hommes (mise en œuvre au Burkina Faso et 1 district au Mali). Le volet recherche sera coordonné par des équipes de l’Inserm et avec un appui de l’équipe du CEPED de l’IRD.

MISSIONS

Le poste est basé à Bamako  et rattaché l’équipe recherche.  Il sera sous la supervision managériale du Chef de projet Pays. Le poste sera en relation à distance avec l’équipe de coordination centrale, ALIMA, basée à Dakar et Paris et les équipes de recherche du projet basées en France (Bordeaux, Toulouse, Paris), en Côte d’Ivoire (Programme PACCI, Abidjan) et présentes dans chacun des quatre pays, comprenant chacune : un médecin investigateur principal, un coordonnateur-pays, un responsable financier, un moniteur de projet recherche, un assistant de recherche clinique, un gestionnaire de base de données, quatre infirmièr-es et deux conseiller-es et les experts impliqués (économiste de la santé, sociologues, médecins). Pour les aspects scientifiques, volet recherche sera coordonné par Valériane Leroy (DR2, Inserm U1027, co-directrice de l‘équipe SPHERE, responsable de l’axe « Santé Globale périnatale, de l’Enfant, et Adolescent en Afrique ») basée à Toulouse, France.

Les missions globales du Moniteur de recherche pays seront de coordonner et garantir la mise en place et conduite du volet recherche du projet AIRE à l’échelle du pays,  conformément au protocole de recherche, et selon les règles des Bonnes Pratiques Cliniques sur les sites dédiés à la recherche.

  • Le moniteur de recherche pays assure les tâches suivantes :
  • Coordonner la mise en place et le déroulement du volet recherche au niveau du pays, sous la responsabilité de l’équipe projet pays, et en lien avec l’équipe recherche internationale ;
  • Recruter, former, et superviser l’équipe recherche pays
  • Rédiger et gérer les documents de la recherche relatifs à ses fonctions et activités
  • Assurer la formation et l’information des partenaires de la recherche dans les différents sites
  • Gestion de la communication entre les centres de méthodologie pays, et les sites cliniques impliquées dans la recherche
  • Veiller au respect de la réglementation et des règles éthiques et d’assurance qualité
  • Superviser le monitorage du projet et qualité des données produites à l’échelle du pays;
  • Coordonner les aspects logistiques, les réunions du volet recherche à l’échelle pays et en avec les partenaires ;
  • Participer à l’analyse des données et à la valorisation des résultats.
  • Préparer, conduire et rédiger les comptes rendus de réunions de gestion du projet recherche
  • Contribuer à l’analyse des données et la valorisation des résultats
  • Contribuer à la formation de l’équipe AIRE sur les aspects recherche.

COMPETENCES RECHERCHEES

  • Médecin, pharmacien ou épidémiologiste diplômé
  • Une expérience dans le domaine de la recherche, en gestion et monitorage des études de recherche interventionnelle et une bonne connaissance de la réglementation relative aux recherches biomédicales sont souhaitables
  • Rigueur et sens de l’organisation,
  • Anglais technique écrit indispensable
  • Qualités relationnelles et de gestion d’équipe pour travailler dans une atmosphère de confiance et de respect mutuels.

DESCRIPTIF DU POSTE

Il s’agit d’un travail en équipe, en lien à distance avec un chef de projet recherche international basé à Toulouse, un moniteur et un gestionnaire de base de données à Abidjan, le moniteur de projet pays, et les équipes des sites recherche des sites, qui comprend des déplacements réguliers sur sites.

Poste à temps plein basé à Bamako, en CDD à pourvoir à partir du 1er novembre 2019.

Durée : contrat de 27 mois                                                                                                                                       

Conditions de dépôt de candidature

Toute candidature est à adresser à :

Courriel : recrutement.amcpalima@gmail.com (Merci de préciser en objet l’intitulé du Poste).

En personne : Bureau AMCP-SP/ALIMA, Quartier Hippodrome, Rue 291 Porte 405, en face de l’école Nelson MANDELA, Bamako – Mali.

Téléphone : + 223 20 24 19 48.

Veuillez soumettre votre candidature avec : CV, Lettre de motivation, Attentes salariales, Noms et coordonnées (email ou téléphone) de 2 références.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *