L’ALLIANCE MEDICALE CONTRE LE PALUDISME(AMCP/ALIMA )

L’ALLIANCE MEDICALE CONTRE LE PALUDISME(AMCP/ALIMA )

7 juin, 2018

Spread the love

 

AMCP/ALIMA

 

AVIS DE RECRUTEMENT INTERNE – EXTERNE

 

Titre du poste Infirmier  Superviseur Ureni école
Département  Médical
Lieu d’affectation :  Dioïla, (Région de koulikoro)
Période d’affichage  Du 05 au 18 Juin 2018 à 17H30
Nombre de postes à combler  1
Nature du contrat CDD

 

Description de l’organisation

 

L’AMCP (Alliance Médicale Contre le Paludisme) est une ONG malienne, créée en 2010,  dont l’objectif principal est d’améliorer la santé maternelle et infantile : « améliorer l’accessibilité aux soins de santé en général et du paludisme en particulier par la mise en œuvre de stratégies appropriées » au Mali. Elle est présente dans six (6) districts de la région de Koulikoro et deux  (2) de la région de Tombouctou.

 

Depuis Mai 2011, l’AMCP et son partenaire, ALIMA (The Alliance for International Medical Action), une ONG internationale, se sont associés pour prendre en charge, conjointement, un programme de prévention et de prise en charge de la malnutrition et du paludisme au Mali. L’objectif principal, du Projet Commun AMCP/ALIMA, est de réduire la morbidité et la mortalité des enfants de moins de 5 ans liées au paludisme, à la malnutrition et aux maladies fébriles dans la région de Koulikoro (Mali).

 

En mai 2012, l’AMCP/ALIMA a ouvert un programme de prise en charge médical dans le Nord du Mali – Région de Tombouctou, dans les Districts de Diré et Goundam – dans le cadre d’une  réponse humanitaire à la crise multidimensionnelle et politico-sécuritaire affectant les populations de cette zone.

 

Depuis 2015, l’AMCP/ALIMA a mis en place le concept de l’Ureni école en partenariat avec la DNS/DN et Csréf de Dioïla avec le concours de l’UNICEF, OFDA, FONDATION ORANGE pour renforcer les compétences pratiques du personnel des URENI du Mali sur la prise en charge de la MAS avec complication selon les standards internationaux et nationaux.

 

Présentation du poste

 

Sous la supervision du Médecin référent Ureni, l’infirmier superviseur ureni école organise et supervise la gestion des soins du service et participe à l’encadrement du personnel et des stagiaires.

 

MISSION ET ACTIVITES PRINCIPALES

 

  • Encadrement et accompagnement du personnel

 

  • Connaît les descriptions de poste de toutes les catégories de personnel travaillant au sein de son unité (infirmiers, assistant nut, hygiénistes de l’intérieur …), s’assure que chacun le connaît et s’y conforme.
  • Veille à la place de chacun dans l’organigramme.
  • Veille au respect des horaires de travail.
  • Elabore le planning de travail de l’ensemble du personnel sous sa responsabilité.
  • Organise et encadre les passations (écrites et orales) entre les équipes.
  • Identifie les besoins en formation et organise des sessions de formation continue au sein de son unité ou dans le cadre de la formation générale du personnel.
  • Organise l’encadrement du nouveau personnel.
  • Organise des réunions régulières avec son équipe afin de favoriser l’échange d’informations.
  • Informe le médecin responsable de tous les besoins ou problèmes identifiés par l’équipe.
  • Evalue deux fois par an le personnel sous sa responsabilité
    • Gestion des soins

 

  • S’assure que les critères d’admissions sont respectés
  • Supervise l’organisation spatiale des phases, le déroulement des activités de soins et la bonne tenue des dossiers.
  • Participe à la visite du médecin afin de suivre l’évolution des patients et de discuter des cas à problème.
  • Vérifie et s’assure de l’exécution correcte des prescriptions médicales (administration des traitements, surveillance des constantes etc.).
  • S’assure que les examens complémentaires demandés par le médecin soient bien réalisés dans les délais souhaités et dans les conditions d’asepsie requises.
  • S’assure de la diffusion, de la connaissance et de l’application des protocoles de soins :
    • médicaux (dilution des médicaments, traitement systématique….)
    • nutritionnels (respect des régimes…)
    • anthropométriques (mesure du poids/taille…)
  • Encadre au quotidien les soins infirmiers (techniques de soins, asepsie…).
  • Supervise le travail des assistants nutrition (explication et aide aux mamans, stimulation des enfants etc.)
  • Vérifie la qualité de la nourriture distribuée.
  • Veille au respect des règles et mesures d’hygiène dans son unité, au respect des précautions universelles lors des soins et à la bonne connaissance de la conduite à tenir en cas d’accident.
  • Encadre les hygiénistes attachés à son unité, en veillant à l’application correcte des protocoles d’hygiène.
  • Met en place les mesures nécessaires à l’amélioration de la qualité des soins si besoin.
  • Encourage les séances quotidiennes d’éducation à la santé et de stimulation cognitive au sein de l’Ureni.
    • Encadrement des stagiaires

 

  • Organise l’accompagne des stagiaires pour l’aider atteindre ses objectifs de stage et progresser dans la prise en charge des MAS avec complications.
  • Crée une ambiance propice à l’acquisition de savoirs et au développement de nouvelles compétences
  • Veille à ce que les infirmiers traitants :
    • Forment  des binômes avec les stagiaires durant le passage de ces derniers au niveau des différentes phases
    • Soient capables d’expliquer correctement leurs tâches
    • Expliquent et montrent au stagiaire les actes de soins selon les protocoles du service et s’assure que ce dernier a bien compris
    • A l’admission expliquent aux stagiaires :
      • Les principes du triage et les gestes d’urgence
      • Les critères d’admissions d’un enfant malnutris sévère
      • La détection et la PEC des différentes complications
      • Le breafing d’orientation des mamans
    • En phase aigüe expliquent aux stagiaires :
      • L’organisation des soins
      • La prise des constantes, leurs normes et la conduite à tenir en cas d’anomalie
      • La réalisation des examens complémentaires (TDR, bandelettes urinaires, glucomètre, prélèvements pré transfusionnels et envoie au labo)
      • La manipulation des différents appareils disponibles : concentrateur d’oxygène, Hémocue, aspirateur, nébuliseur, saturomètre)
      • La mise en place et surveillance d’une transfusion/perfusion:
      • Le calcul de débits
      • Les éléments de surveillance
      • Les différentes complications dont la surcharge et la conduite à tenir
      • L’hygiène lors de soins
      • Le régime alimentaire et la surveillance nutritionnelle
      • L’interprétation de la courbe pondérale
      • La PEC des moins de 6 mois : régime, TSS, évolution pondérale et surveillance
      • Les critères de mouvements entre les différentes phases
    • Evalue les stagiaires

 

  • Gestion de la pharmacie, du matériel et du stock de nourriture thérapeutique

 

  • Organise la pharmacie selon les règles en vigueur : armoire fermée à clé, étiquetage adéquat, condition de stockage optimum…
  • Met en place un stock d’urgence et s’assure du suivi des dates de péremption.
  • Identifie, avec l’équipe soignante, les besoins quotidiens en nourriture thérapeutique, médicaments, fournitures et matériel médical
  • Met en place un système de contrôle quotidien de la consommation.
  • Etablit les commandes en fonction des stocks et de la consommation, et ce, à un rythme établi au départ avec le responsable de la pharmacie.
  • Assure la réception et le rangement de la commande.
    • Statistiques

 

  • S’assure du bon remplissage des recueils de données (registre, fiche nutritionnelle, fiche de morbidité…)
  • Collecte des statistiques hebdomadaires et mensuelles de l’URENI et les transmet au médecin référent et son adjoint.
  • Assure une rétro-information à l’équipe sous la supervision du médecin référent et son adjoint.
  • Tient compte des indicateurs de fonctionnement globaux de l’URENI pour améliorer la prise en charge du patient au sein de l’URENI.

1.6. Liaison avec les différentes unités de l’URENI

 

  • S’assure que toutes les informations soient transmises lors des transferts vers une autre phase afin d’assurer une continuité des soins.
  • Participe aux réunions de superviseurs afin de faciliter l’échange d’informations et la collaboration « inter-phases ».

Compétences requises

 

  • Avoir au minimum un diplôme d’infirmier d’État;
  • Avoir deux (2) années d’expériences en supervision des soins de santé;
  • Avoir au minimum trois (3) années d’expériences dans une ONG nationale ou internationale qui intervient dans le domaine de la malnutrition et pathologies associées dont une (1) année dans un poste similaire est un atout;
  • Expérience dans la supervision d’une Ureni est un atout;
  • Avoir une bonne connaissance du PECIMA;
  • Avoir une bonne maitrise de l’outil informatique;

 

Attitudes et qualités personnelles 

 

  • Capacité de communication et un sens élevé d’encadrement;
  • Capacité de travailler sous pression
  • Capacité d’adaptation rapide;
  • Sens élevé d’écoute.

 

Conditions de dépôt de candidature

 

Les candidats intéressés doivent faire parvenir leur curriculum vitae, une lettre de motivation au département de l’administration de l’AMCP/ALIMA  en personne avant le 18 Juin 2018 à 17H30.

Les candidatures peuvent aussi être déposées au niveau de l’administration des autres sites d’AMCP/ALIMA. Ou par Courriel : recrutement.amcpalima@gmail.com (Merci de préciser en objet l’intitulé du Poste). Aucune candidature ne sera acceptée après cette période.

 

Seuls les candidats présélectionnés seront contactés. Par ailleurs, l’AMCP se réserve le droit de ne pas donner suite à la présente offre d’emploi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *