C’est triste d’être dans un emploi et ne pas pouvoir rêver du minimum

C’est triste d’être dans un emploi et ne pas pouvoir rêver du minimum

9 avril, 2018

Spread the love

 Quand on travaille juste pour se louer une maison, s’acheter à manger et quelques vêtements, l’ESPOIR et le BONHEUR ne sont pas possibles. Je pense à tous ces jeunes professionnels confinés dans la misère et contraints d’abandonner leurs rêves de construire des maisons. Je pense à cette jeunesse pour qui la précarité n’est plus anormale mais un quotidien qu’ils ont appris à vivre avec. Nous sommes dans un monde où LE DIRIGEANT ne cherche plus à ce qu’on lui croit. Les gens dirigent selon leurs objectifs personnels. Ils vous obligent à vous taire juste pour gagner du temps, durer à leurs postes et se faire le maximum de fric. Il y a crise parce que nos leaders ont rendu les armes mais sans nous le dire. Ils promettent tout à la jeunesse mais sans croire à leurs propres promesses. Ce qui leur fait mal n’est pas votre misère. Ce qui les préoccupe, c’est comment ils vont  sauver leurs enfants de votre situation. Ils construisent des villas pour leurs enfants. Combien parmi vous n’ont pas de terrain? Ils veulent votre silence pour durer à leurs postes. Alors, taisez-vous. Si vous parlez, leur complot vous privera de tout. Mais l’issue finale de toute chose revient à Dieu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *