Agent mobilisateur communautaire (un poste par commune)

Spread the love

1. CONTEXTE

La crise multidimensionnelle dans les régions du Nord à partir de 2012 a fortement contribué à la détérioration de la situation humanitaire au Mali en général et pour lesdites régions en particulier. En effet, la population, estimée à 17 819 000 en 2015, subissait déjà les conséquences de crises nutritionnelles et alimentaires répétitives. Ces insuffisances structurelles ont été encore aggravées par l’insécurité persistante et les mouvements de populations liées au conflit. Malgré la signature des accords de paix en juin 2015.

La volatilité du contexte sécuritaire a un impact significatif sur l’accès humanitaire et le mode opératoire des humanitaires, particulièrement dans la région de Kidal. Ainsi, plusieurs organisations humanitaires se sont vues obligées de se retirer de la zone et certaines zones restent encore peu accessibles aux quelques acteurs humanitaires qui y sont restés, privant ainsi les populations d’accéder à l’assistance dont elles ont besoin.

Titre du Projet : Projet d’Appui à l’autonomisation des femmes de 6 communes de la Région de Kidal pou] leur participation inclusive au renforcement de la cohésion sociale.
Titre de poste                                                : Agent mobilisateur communautaire (un poste par commune)
Lieu d’affectation                                       : 6 communes (Kidal, Anefif, Essouk, Abeibara, Bouressa et Tinzaouténe
Catégorie du Poste : Temps plein Temps Partiel DET Régulier Temporaire
Nombre de poste à pourvoir : 6
Durée du poste                                         : 12 mois avec possibilité de renouvellement
Date limite de dépôt : 28 janvier 2020 à 15h

C’est pourquoi les ONG locales ayant un accès facile aux zones oubliées par le monde humanitaire, devenues des partenaires d’exécution, se sont investies dans la recherche de fonds pour relever le défi humanitaire et rétablir la cohésion sociale.

Aussi, compte tenu du fait que les femmes peuvent jouer un rôle important dans le processus de paix et de relèvement économique, des actions ont été initiées en leur faveur pour inciter leur implication dans le processus. C’est ainsi que Le Consortium des ONG nationales ADD et ALMUD, ont obtenu un financement du Fonds des Femmes pour la Paix et l’Action Humanitaire (FFPH) sur 18 mois afin d’appuyer les femmes de 6 communes de la région de Kidal, à savoir : Abeibara, Bouressa, Kidal, Essouk,

Tinzaoutene et Anefif.

L’objectif général de ce projet est de faciliter l’accès des femmes des 6 communes du projet aux moyens financiers et leur participation aux instances de gouvernance locale afin d’accroitre leur implication dans la consolidation de la paix et de la cohésion sociale.

Il vise spécifiquement à :

Favoriser l’accès des femmes au crédit et aux institutions financières afin de faciliter leur épanouissement financier ;

 Inciter les femmes à mener des activités économiques au niveau de leur communauté ;

Sensibiliser et former les femmes sur leur rôle dans la consolidation de la paix et de la cohésion sociale ;

Accroitre la participation des femmes aux instances de gouvernance locale en incitant les femmes à se présenter aux différentes élections et une implication dans les organes de gestions comme : les associations de sante communauté, le comite de gestion scolaire et les organisations de la société civile ;

11. RESUME DU POSTE

Les agents mobilisateurs communautaire sont chargés de la mise en œuvre des activités du projet au niveau de chaque collectivité du projet tout en travaillant avec les associations locales des femmes, et les mairies.

111. RESPONSABILITES PRINCIPALES

Sous-la responsabilité/supervision du chargée de suivi [Evaluation les agents mobilisateurs sont chargés de.

 Identification des associations locales des femmes.  Organisation des dialogues communautaire Animer et interpréter les séances de l’IEC.

      Participer à l’élaboration des messages formatifs en tamasheq, arabe, sonrhaï et bambara à la radio.

  • Savoir organiser la logistique pour mener à bien les réunions, les ateliers de travail., Animation et sensibilisation au niveau des radios de proximité
  • Appui technique aux associations des femmes.
  • Travailler en étroite collaboration avec les services techniques de l’état au niveau communal.
  • Représenter le consortium dans les réunions.
  • Formation des associations des femmes
  • Suivi et évaluation des activités des associations des femmes.
  • Faire le suivi et évaluation de la mise en œuvre des activités et de la qualité des données ;
  • Assurer le suivi chronologique du projet en collaboration avec la chargée de suivi —évaluation du projet.
  • Produire les rapports mensuels
  • Travailler en étroite collaboration avec l’ensemble des parties prenantes ; Participation à toute activité médicale s’inscrivant dans le programme

IV. RESPONSABILITES ADDITIONNELLES

Les tâches et responsabilités comme énoncées ci-dessus ne sont pas exhaustives et le détenteur du poste peut être appelé à effectuer des tâches supplémentaires de façon consensuelle et raisonnable en fonction de son niveau de compétences et d’expérience.

V. RELATIONS DE TRAVAIL INTERNES ET EXTERNES

Internes : partenaires locaux, société civile

  1. QUALIFICATIONS REQUISES o Être titulaire du diplôme DEF ou plus au minimum Avoir au minimum 2 années d’expérience de travail dans le domaine de l’autonomisation des femmes ou les droits des femmes et filles, avoir Très bonne maitrise de la problématique du rôle des femmes et des filles dans la consolidation de la paix ; o Très bonne connaissance de l’approche genre

 Bonne connaissance de l’environnement juridique relatif aux droits des femmes et des filles o Avoir une expérience dans la mobilisation communautaire o Connaissance des langues locales.

VII. COMPETENCES ET COMPORTEMENTS (Habilités et aptitudes requises)

Connaissance des politiques nationales, régionales et locales liées au domaine de la femme au Mali o Avoir une très bonne maitrise des langues parlées dans la zone du projet o Avoir de très bonnes capacités d’analyse, de synthèse et rédactionnelles o Capacités de coordination, de planification et de gestion humaine ; o Compétences pour le travail en équipe o Capacité de prendre des décisions et d’en référer aux personnes concernées o Capacité d’anticipation, d’innovation et de prise initiative o Capacité de tenir des formations des adultes o Avoir les capacités à travailler sous pression.

VIII. DEPOT DES DOSSIERS

Les dossiers de candidature comportant un curriculum vitae détaillé, une lettre de motivation, doivent parvenir au plus tard le 28 janvier 2020 par email à l’adresse suivant : ong.add2018@gmail.com, en indiquant en objet : « Candidature au poste agent de mobilisateur communautaire pour le projet de l’Autonomisation des femmes de 6 communes de la région de Kidal ». Ou à déposer au bureau du consortium ONG ADDALMUD centre-ville Kidal

Cette action est centrée sur des femmes et des personnes vulnérables. Ainsi l’ONG se réserve le droit d’éliminer tout candidat qui aurait un antécédent relatif à l’abus sur femmes ou une personne vulnérable, ou des comportements contraires aux droits des femmes et des filles.

Les candidatures des femmes sont fortement encouragées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *