1 Chargé de mission Insertion économique (Bamako)

1 Chargé de mission Insertion économique (Bamako)

25 septembre, 2019

Spread the love

MISSION/ ROLE DANS L’ORGANISATION

Sous la supervision du chef de projet (Bamako), le chargé de mission insertion économique est un spécialiste de l’insertion économique des jeunes vulnérables notamment leur identification, formation, outillage, installation et suivi.

Le Secours Islamique France (SIF) est une Organisation Non Gouvernementale de solidarité internationale basée en France. Fondée en 1992, le SIF est une association (loi 1901) apolitique à but non lucratif ayant pour objectif de secourir, apporter de l’aide et protéger les victimes de catastrophes naturelles, de conflits armés ou de crises économiques. Le SIF intervient dans plus de 15 pays à travers le monde pour y déployer des programmes d’urgence, de post-urgence et de développement. Le SIF apporte son aide depuis plus de 20 ans dans le respect des diversités culturelles, sans aucune distinction d’origine, de religion ou de genre

RATTACHEMENT HIERARCHIQUE

Sous le management du chef de projet Bamako.

Liens transverses avec :

Sur le terrain : Référent technique insertion économique

TACHES PRINCIPALES DE LA FONCTION

Le chargé de mission insertion économique, est chargé de la conception, la coordination, de l’ingénierie de formation et de la supervision des actions d’insertion économique (formation professionnelle et installation des jeunes talibé), des projets soutenus par l’AFD, l’UE et le PROJES. Il assure la mise en œuvre des activités prévues sur ce volet sous la supervision d’un chef de projet et en collaboration avec son équipe et les relais communautaires.

MISE EN ŒUVRE ACTIVITEES INSERTION ECONOMIQUE

Les activités suivantes devront se faire en collaboration avec le référent technique insertion économique, sous la supervision du chef de projet.

  • Assure les préalables à la mise en œuvre des activités de formation et d’insertion professionnelle des jeunes talibé:

  • Contribuer à l’élaboration de la stratégie d’insertion économique du projet et au développement des outils nécessaires au processus d’insertion économique (fiches d’identification et de suivi des bénéficiaires ; Bases de données…) ;
  • Création au sein du comité de soutien des écoles coranique d’un comité de soutien informel à l’insertion économique,
  • Elaboration d’un diagnostic de la situation économique des zones bénéficiaires, définir pour chaque école coranique aux regards de ses propres réalités :
    • Les recettes et dépenses actuelles et leurs répartitions (dans le temps, origine et affectation) ;
    • Les contraintes : obstacles et coûts liés aux standards minimums des conditions de vie des enfants et jeunes talibé dans les écoles coraniques ;
    • Evaluer les gaps entre les situations actuelles et les situations recherchées.

  • Identification et évaluation des capacités jeunes volontaires à porter un projet d’insertion économique
  • Superviser en lien avec les maîtres coraniques et OMEC la sélection des jeunes volontaires éligibles au processus
  • Lancer les modalités de collaboration entre les services techniques et le SIF en collaboration avec le CDP
  • Participer à l’étude sur les filières porteuses.
  • Identifier, et contractualiser avec des services locaux de formation
  • Elaboration de la cartographie des acteurs d’insertion professionnelle dans les zones d’intervention en lien avec les services techniques de la formation et l’insertion professionnelle
  • Vérification des documents d’état civil et appui aux jeunes volontaires pour s’en procurer au besoin

  • Orientation des jeunes volontaires pour la sélection de corps de métiers porteurs
    • L’orientation des bénéficiaires sur les corps de métiers en lien avec les besoins exprimés et les résultats de l’étude sur les filières porteuses et sélection des corps de métiers rentables
    • Identification du dispositif de formation adapté par corps de métiers
    • Elaboration/adaptation et validation de modules, périodes de formation, stage pratique en respect des normes nationales dans la mesure du possible (structure spécialisé avec appui du SIF)
    • Analyse de la rentabilité économique et pérennité de l’activité (focus sur les filières porteuses)
    • Sélection définitive de corps de métiers par individu/groupe
    • L’analyse des besoins de formation par apprenant
    • Elaboration d’un plan d’actions d’insertion économique (besoins, moyens, durée…)

pour l’accès à une offre de formation adaptée à son projet d’employabilité ou d’auto-emploi ;

  • Assure la réalisation des formations (gestion simplifiée et entreprenariat) et la supervision des celles relatives aux compétences techniques des métiers choisis par les jeunes talibé
    • Formation des jeunes et maîtres coraniques sur la gestion simplifiée et l’entreprenariat ;
    • Sensibilisation des jeunes volontaires à l’assiduité ;
    • Distribution des kits de formation ;
    • Supervision de la formation professionnelle par corps de métier;
    • Veiller au paiement des frais de prestation de formation technique sur les corps de métier ;
    • Contrôler l’état des kits reçus par les jeunes formés ;
    • Veiller à l’acquisition de certification de formation aux jeunes formés par la chambre de métier ou un institut de formation reconnu ;
    • Recenser toutes les opportunités de stage pratiques, orienter les jeunes talibé et soutenir les médiations avec les tuteurs de stage…

  • Assure l’installation des jeunes talibé.
    • Identification et contractualisation de locaux pour les jeunes formés ;
    • Identifier les kits d’installation et le montant de fond de roulement nécessaire à l’installation
    • Veiller à la dotation de kits et fonds de roulement aux jeunes talibé pour amorcer leur activité d’auto-emploi;
    • Définir les bases de la gestion d’une AGR avec les talibés volontaires ;
    • Avec l’accompagnement technique du référent technique insertion économique: mettre à la disposition des jeunes formés, des outils de suivi et de gestion de leur AGR (journal de stock, de crédit, de vente…)

  • Assure le suivi des jeunes talibé:
    • Effectuer des visites régulières pour vérifier la gestion de l’AGR par le jeune talibé et assurer un rôle de mentorat pour l’aider à gérer les défis qu’il rencontre dans la pratique après la formation ;
    • En partenariat avec ENDA, mener des suivis dans les locaux des jeunes installés pour les aider dans leurs pratiques quotidiennes et de développement
    • Veiller au mentorat autour de 3 actions : le développement personnel, le transfert de savoirs (faire et être) et des conseils pertinents et adaptés à chaque jeune dans sa situation et son environnement (secteur, acteurs, règlementation /codes, etc.)
    • Assurer en collaboration avec les prestataires de formation, les recyclages éventuels ;
    • Evaluer la nécessité de renforcer les kits initiaux et les fonds de roulement.
    • Faire du marketing/plaidoyer auprès des autorités pour la promotion des activités des jeunes talibés formés et faciliter leur insertion dans des réseaux de promotion économique (foire internationale ou sous régionale) ;
    • Rencontres d’échanges et partage avec les services régionaux de formation et insertion professionnelle.

  • Participe à la réflexion et la mise en œuvre de l’insertion économique des écoles coraniques.:
    • Participe avec le référent technique insertion économique aux réflexions avec le ministère de l’éducation nationale (MEN) sur le développement du modèle socio-éducative et économique de l’école coranique intégrée.
    • Participe à l’évaluation des objectifs et besoins socio-économiques de chaque école coranique pour maintenir les conditions de vie minimums standards dans les écoles coraniques ;
    • évaluation des capacités financières des écoles ;
    • Participe aux cadres de concertations avec les acteurs (Direction régionale de l’emploi et de la formation professionnelle, chambre des métiers, centres de formation professionnelle etc).
    • Atelier de restitution avec les acteurs clés
    • Formation-action des 10 comités de soutien
    • Sessions de suivi et animation pour stimuler les actions des comités de soutien
    • Rencontre de partage d’expériences des comités de soutien
    • Formation du comité de soutien sur les microprojets sociaux et solidaires
    • Animation des formations par les équipes SIF
    • Accompagnement des Maîtres coraniques et comités de soutien dans la conception de leurs projets sociaux et solidaires
    • Dotation des écoles pour la mise en œuvre de leur projet
    • .Suivi des projets sociaux et solidaires.

  • Autres tâches
  • Appui technique et renforcement des capacités continu face aux besoins identifiés auprès jeunes volontaires, maîtres coraniques, bénéficiaires, OMEC et comités de soutien
  • Supervision et renforcement des capacités des relais communautaires
  • Contribuer à l’atteinte et au suivi des indicateurs du projet sur le volet éducation
  • Capitalisation des activités réalisées sur le volet.

REPORTING

 

  • Suivi, évaluation et recueil de données des activités ;
  • Rédige le rapport mensuel décrivant ses activités ;
  • Elabore les rapports ad hoc : de mission, de suivi, d’enquête, de formation, etc. ;
  • Rédige des fiches de suivi individuel post formation et insertion professionnelle ;
  • Rédige un rapport d’évaluation de chaque microprojet.
  • Informe sans délais le chef de projet de tout retard, conflit, problème rencontré dans le cadre de la mise en œuvre des activités ;

 La liste des missions est évolutive en fonction des besoins de l’organisation, non exhaustive et non limitative. Le collaborateur pourra être amené à effectuer d’autres missions en lien avec sa qualification. Le SIF étant une association avec des moyens limités, la polyvalence et la flexibilité sont nécessaires afin de pallier toute difficulté temporaire et exceptionnelle. La direction peut ainsi demander à tout employé d’exécuter des tâches en dehors de la présente fiche de poste et correspondant à votre qualification ou d’être disponible pendant les périodes des campagnes, en dehors des horaires et/ou jours ouvrables du contrat de travail, dans le strict respect de la législation en vigueur.

SAVOIR FAIRE/CONNAISSANCES

Formations : BAC + 2 Minimum dans les domaines de l’insertion économique, de la micro-finance.

Minimum expérience : Au moins 3 ans d’expérience des projets de mise en place d’AGR pour des jeunes vulnérables

Connaissance et/ou grand Intérêt pour les enfants et jeunes talibé.

Niveau langues étrangères : Français : lu écris, parlé obligatoire.

Niveau logiciels : Connaissance en Word, Excelle, Outlook et méthodes de recherche internet.

Esprits d’équipe,

Grandes capacités de persuasion,

Capacités organisationnelle

Connaissance dans les outils de planification, et de suivi de projets

Capacités rédactionnelles,

Parler au moins deux langues locales

Avoir son permis de moto

SAVOIR-ETRE 

Capacité de travail en équipe.

Capacité de recul et d’analyse,

Sens critique Flexibilité, patience, diplomatie.

Rigueur et professionnalisme.

Autonomie, polyvalence, adaptabilité

Capacité de créativité et d’innovation.

 

DATE /LIEU / ZONE GEOGRAPHIQUE/CONTRAINTES DU POSTE

Poste situé à : Bamako

Déplacements : Déplacements dans les cercles selon les règles de sécurité du SIF :

  • Bamako :
    • Toutes communes (déplacement moto)

 

Contraintes du poste

Déplacement la plus part du temps en moto

1 jour de semaine maximum au bureau, le reste des jours sur le terrain

Poste : CDD d’un (01) an

Merci d’envoyer votre candidature composée de :

  • Un Curriculum Vitae détaillé ;
  • Une lettre de motivation ;
  • Trois références de travail (obligatoire) incluant le numéro de téléphone ;
  • Copies des attestations et autres diplômes ;

Ces dossiers doivent être envoyés par e – mail en précisant l’intitulé du poste à l’adresse suivante : sifmalirecrutement@gmail.com au plus tard le 07 octobre 2019 à 17 heures.

 

Ce document non contractuel est susceptible d’évoluer en fonction des besoins du service ou de l’organisation 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *