Appel d’offre International N° AOI/E31/18/BAMA/01

 

MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE

————–

DIRECTION NATIONALE DE L’EDUCATION

PRESCOLAIRE ET SPECIALE

————–

  RÉPUBLIQUE DU MALI

Un Peuple – Un But – Une Foi

————–

 

TDR

CONSULTANCE POUR UN ATELIER DE REFLEXION SUR LA POLITIQUE NATIONALE D’EDUCATION INCLUSIVE

 

CONTEXTE ET JUSTIFICATION

Pour faire du secteur de l’éducation spéciale une partie intégrante du système éducatif, le Mali a créé suite au Débat National sur l‘Education en 1991, la Direction Nationale de l’Education Préscolaire et Spéciale (DNEPS) suivant la Loi n°99-023 du 13 Mai 1993.

« Cette Direction avait pour mission d’élaborer les éléments de la politique nationale en matière d’éducation préscolaire et spéciale, d’assurer la coordination et le contrôle des services régionaux des services rattachés et des Institutions d’Education Préscolaire et Spéciale qui concourent à la mise en œuvre de ladite politique ».

Au moment de la création de la DNEPS en 1993, il n’existait pas au Mali une politique de l’éducation spéciale à proprement parler en ce sens qu’aucun forum ne s’y était jamais réuni encore pour définir les grandes orientations et les stratégies de prise en charge éducative des enfants et adolescents handicapés. Suite à la participation du Mali à la Conférence Mondiale sur les Besoins Educatifs Spéciaux : Accès et Qualité tenue du 08 au 10 juin 1994 à Salamanque, en Espagne et dans le cadre du suivi des recommandations issues de ladite Conférence, la DNEPS a élaboré un document de politique en matière d’éducation spéciale au cours d’un Séminaire tenu du 22 au 26 Avril 1996 à Bamako.

Cette politique intitulée « Politique Nationale en matière d’Education Spéciale » s’articulait autour de deux axes principaux à savoir d’une part l’intégration des enfants handicapés dans les écoles inclusives et l’implication des familles et des Communautés dans la prise en charge éducative des enfants et adolescents handicapés par la Réadaptation à Base Communautaire (RBC) d’autre part.

Le document de Politique en matière d’Education Spéciale est antérieur au Programme Décennal de Développement de l’Education (PRODEC) élaboré en 1998. Il ne prend donc pas en compte les grandes orientations de cette réforme en ce qui concerne l’accès, la scolarisation et les stratégies à développer pour la prise en charge des enfants et adolescents handicapés au sein des écoles spéciales et des écoles ordinaires (CF Loi d’Orientation sur l’Education, modifiée en ses articles 46, 47 et 55).

Une relecture de la politique nationale en matière d’ éducation spéciale a été  effectuée par le Ministère de l’Education Nationale à travers la Direction Nationale de l’Education de Base (DNEB) au cours d’un atelier tenu du 13 au 22 Avril 2004 au Centre de Formation Forestier de Tabacoro afin de pallier à ce décalage. Le document révisé « Politique Nationale d’Education Spéciale et d’Education Intégratrice »  a fait l’objet d’une validation technique au cours d’un atelier tenu du 22 au 23 juillet 2004 au Palais des Congrès de Bamako. Cet atelier a réuni tous les acteurs intervenant dans le secteur. C’est seulement en décembre 2009  qu’il a été actualisé et validé par les Partenaires sociaux (validation sociale) au cours d’un atelier tenu du 21 au 22 décembre 2009 à la Direction Générale de la Dette Publique à Bamako.

Finalement le document de Politique Nationale en matière d’Education Spéciale et d’Education Intégratrice et son Plan d’Action (2011-2013) ont été adoptés par le Conseil des Ministres en sa session ordinaire du 1er juin 2011. Une Direction Nationale dénommée Direction Nationale de l’Education Préscolaire et Spéciale (DNEPS) fut créée la même année pour mettre en œuvre ladite politique. (CF Loi n°2011-001 du 29 avril 2011).

La DNEPS comporte en son sein deux (02) Divisions entièrement dédiées à la scolarisation des enfants et adolescents handicapés, à savoir la Division Education Spéciale et la Division Education Intégratrice.

Fondement de la révision du document de Politique Nationale en matière d’Education Spéciale et d’Education Intégratrice et son Plan d’Action (2011-2013)

La crise sécuritaire et institutionnelle survenue dans le pays depuis janvier 2012 a porté un coût d’arrêt aux actions éducatives ce qui n’a pas permis au Département de l’Education de financer entièrement le Plan d’Action (2011-2013) de la Politique en matière d’Education Spéciale.

Toutefois, l’élaboration en cours du Programme Décennal de Développement de l’Education 2 (PRODEC 2) est une opportunité pour le Ministère de l’Education Nationale et en particulier pour la DNEPS de réviser sa politique nationale au regard des avancées faites en termes d’inclusion et opérationnaliser sa stratégie concernant l’éducation des enfants handicapés sur les dix prochaines années.

Au niveau international, la nécessité de l’éducation inclusive est affirmée de manière forte : l’article 24 de la Convention internationale des Droits des Personnes Handicapées (CIDPH) que le Mali a ratifié en 2007 préconise l’éducation inclusive et stipule que  » les États Parties veillent à ce que les personnes handicapées ne soient pas exclues, sur le fondement de leur handicap, du système d’enseignement général et à ce que les enfants handicapés ne soient pas exclus, sur le fondement de leur handicap, de l’enseignement primaire gratuit et obligatoire ou de l’enseignement secondaire « . D’ici 2030, un des objectifs mondiaux, tel que défini dans les Objectifs de Développement Durable (ODD) vise à « assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie ».

Au regard de tout ce qui précède, la Direction Nationale de l’Education Préscolaire et Spéciale se propose de mettre en place un processus de révision du document de politique nationale existant en matière d’éducation spéciale et d’éducation intégratrice en valorisant l’inclusion dans l’éducation. Elle souhaite faire appel pour cela à une équipe de consultants qui pourra l’appuyer dans sa démarche.

Objectif général

La présente consultance a pour objectif d’appuyer techniquement la Direction dans la préparation et d’animer  un premier atelier de réflexion sur la Politique spéciale et intégratrice existante et sur son évolution possible pour développer l’éducation inclusive. Cette consultance est une première étape dans le processus de révision de la Politique et pourra déboucher sur d’autre appui dans le futur.

 

Objectif spécifique

Les consultants devront :

  • Réaliser un état des lieux sur la scolarisation des enfants handicapés au Mali et les différentes modalités d’éducation pour ces enfants existantes.
  • Animer l’atelier de révision de la Politique de 5 jours et conduire les acteurs locaux (groupe de travail) à élaborer une vision pour l’éducation inclusive et les éléments clés de mise en œuvre

 

Résultat  attendu

  • L’atelier de réflexion sur la politique d’éducation inclusive permet de dégager clairement la vision du MEN (en particulier de la DNEPS) et des acteurs de l’éducation sur le développement de l’approche inclusive.
  • Les étapes pour la révision de la Politique sont clairement identifiées, budgétées et planifiées dans le temps

 

 

Méthodologie

Un consultant international spécialiste de l’éducation inclusive appuiera le groupe de travail local à définir une vision commune pour le développement de l’éducation inclusive au Mali et à élaborer des stratégies pour la mise en œuvre de cette vision adaptées au contexte malien. Le consultant international aura pour principal taches :

  • Collecter et analyser les informations sur l’historique de l’éducation spéciale et inclusive au Mali, la Politique actuelle, les pratiques actuelles au Mali notamment des partenaires tels que les OPH et les ONG, les ressources techniques, humaines et financières disponibles au Mali ainsi que le cadre légal (lois, decrets, etc…). La revue documentaire s’accompagnera d’une visite dans au moins une école inclusive et une école spéciale pour une meilleure compréhension du contexte.
  • Préparer en concertation avec la DNEPS l’atelier de réflexion sur la Politique EI (TDR de l’atelier, présentations, intervenants, etc…)
  • Animer l’atelier de réflexion de telle sorte qu’à la fin de l’atelier le groupe de travail composé des principaux acteurs locaux ait une vision commune pour l’avenir de l’éducation inclusive, les stratégies à mettre en place pour y arriver, et les grandes étapes pour la révision de la Politique à proprement parlé.
  • Capitaliser sur les principaux partages lors de l’atelier, les résultats de l’atelier et les recommandations pour la poursuite de la révision de la Politique.

 

Le consultant international travaillera à distance pour la collecte et l’analyse des informations sur l’éducation inclusive au Mali. Une partie de la préparation de l’atelier se fera à distance en collaboration avec la DNEPS et HI. Le consultant se déplacera sur place après le 20 août pour finaliser la préparation de l’atelier avec la DNEPS et pour animer l’atelier (semaine du 27 août). Il travaillera ensuite à distance sur la capitalisation de l’atelier.

 

Exemple de programme pour l’atelier de réflexion :

  • Historique du développement de l’éducation spéciale et inclusive
  • Présentations des pratiques innovantes d’éducation inclusive (HI, Sight Savers, UMAV)
  • Etat des lieux de l’éducation inclusive et spéciale au Mali (dont une présentation de la Politique actuelle)
  • Développer une vision commune du futur de l’EI au Mali
  • Qu’est-ce qu’une politique d’éducation inclusive ?
  • Comment peut-elle être mise en œuvre ?
  • Etude de cas de 2 politiques EI dans la région ou au niveau international
  • Comment décliner une Politique en plan d’action ?
  • Travaux de groupe pour définir les stratégies à développer dans la Politique au Mali
  • Définition des étapes à mettre en œuvre pour obtenir cette Politique.

Durée de la mission

La mission s’étendra sur deux mois soit 40 jours ouvrables.

La mission sera de 17 homme/jours.

La mission débutera début août 2018. Le consultant ne pourra être présent au Mali qu’après le 20 août en raison des élections présidentielles. L’atelier aura lieu la semaine du 27 août 2018.

 

Livrables :

 

Livrables Echéance (indicative) 40 jours ouvrables
Rapport d’analyse sur la situation de l’éducation des enfants handicapés au Mali 10 août 2018
TDR et programme de l’atelier 13 août 2018
Présentations, contenus et outils à imprimer pour l’atelier 20 août 2018
Rapport de capitalisation de l’atelier 5 septembre 2018
Rapport de la mission 5 septembre 2018
Version finale des 2 rapports suite aux commentaires 28 septembre 2018

 

 

 

Profil du consultant

Le consultant international aura le profil suivant

  • Le Consultant (personne morale ou physique) doit avoir un diplôme d’étude universitaire en sciences de l’éducation, en sociologie ou tout autre diplôme équivalent ;
  • Le Consultant doit avoir une connaissance avérée théorique et appliquée de la question du handicap et de l’éducation inclusive;
  • Le Consultant doit justifier d’au moins 5 expériences dans l’élaboration de politique institutionnelle ou de stratégie nationale dans le domaine de l’éducation inclusive ; Une expérience similaire dans un autre pays africain constitue un atout.
  • Le Consultant doit avoir une bonne connaissance des systèmes éducatifs en Afrique;
  • Le Consultant doit avoir une bonne connaissance de la langue française.

 

Modalités de paiement

Le paiement des honoraires se fera en 3 tranches : 25% au démarrage de la consultation, 40% à la suite de l’atelier de réflexion, et 35% lors de la validation du rapport de capitalisation et du rapport de fin de mission par la DNEPS et HI.

Les frais remboursables (billets d’avion) seront payés sur la base de factures.

Le logement et les déplacements à Bamako sont à la charge du consultant.

 

Tous les couts liés à l’organisation de l’atelier seront pris en charge par la DNEPS à travers un financement HI.

 

Dossier à fournir :

  • Offre technique :

 

  • Méthodologie et approche du consultant avec un planning détaillé et les ressources humaines à mettre à disposition;
  • CV du consultant principal à jour avec ses expériences;
  • Les diplômes et attestation de formation du consultant ;
  • Numéro du Registre d’enregistrement du consultant dans son pays ;
  • Les preuves des consultations similaires dans le monde ;
  • Les preuves de consultations similaires en Afrique de l’ouest (attestation de services rendus, etc.);
  • Situation fiscale du consultant ou bureau à jour.
  • Attestation d’assurance responsabilité civil professionnel
  • Tout autre document justifiant de l’expérience du consultant dans le domaine de l’éducation Inclusive.

 

  • Offre financière :

– devis bien détaillé prenant en compte tous les coûts possibles en TTC ;

– condition et modalité de paiement.

 

Dépôt des dossiers de candidature

Les dossiers de candidature sont à soumettre en ligne (version électronique) en format PDF  aux adresses suivantes : s.kone@hi.org et à i.maiga@hi.org .

Les offres doivent parvenir à compter du 26 juin jusqu’au 17 juillet 2018 à 16h00 GMT date de clôture de l’offre.